GARDE PECHE PARTICULIER SUR LA SIOULE.ACTEUR DE LA PRÉSERVATION DU MILIEU AQUATIQUE.

1) RÔLE ET MISSIONS

(document de la FEDERATION  DE PÊCHE DU PUY DE DÔME)


Dans nos structures associatives, le garde particulier occupe une fonction capitale dans le rôle dévolu à nos instances associatives. Disposant de deux agents, dédiés tout particulièrement à cette tache, la FDPPMA du Puy de Dôme peut également s’appuyer sur le réseau de ses 50 AAPPMA et des bénévoles, disposant du titre de « garde particulier ».Leurs missions et pouvoirs sont nombreux et viennent compléter celle des agents d’état qui abandonnent progressivement le contrôle de la police de la pêche. Elles s’exercent sur plusieurs points :

– Contrôler les cartes de pêche et les papiers complémentaires associés,

– Demander à tout pêcheur d’approcher son bateau et d’ouvrir paniers et autres réservoirs à poisson,

– Saisir les instruments de pêche en infraction, ainsi que saisir les lignes, filets, engins et autres instruments de pêche prohibés et saisir ceux, non prohibés, utilisés en cas d’infraction,

– Saisir aussi le poisson pêché, transporté, vendu ou acheté en infraction aux dispositions du titre ci-dessous et des textes pris pour son application.

 

Ainsi, ils sont d’abord les garants du respect de la réglementation générale définie au sein du Code de l’Environnement,et concourent par leur action, au maintien d’une ressource piscicole de qualité.

Mais leurs rôles ne s’arrêtent pas là. Parfaits connaisseurs de leur territoire respectifs, souvent passionnés, ils exercent une veille permanente, 365 jours par an, de la qualité des eaux et de son environnement immédiat. Premiers témoins des agressions, ils permettent la constitution des premiers éléments de constat nécessaire à l’action future de la police de l’eau, organisée et contrôlée par les instances d’état compétentes (ONEMA, ONCFS, Gendarmerie,…).

Informant ou éduquant les adhérents des AAPPMA, leur rôle pédagogique indéniable permet de faire circuler l’information jusqu’au plus profond des vallées éloignées. Hommes de terrain, soucieux du maintien de la biodiversité qu’il contribue à défendre, ils sont un appui précieux de nos politiques de gestion et le premier relais des pollutions que subit notre patrimoine commun.

Devenir « Garde particulier », pour un membre actif de nos associations est toujours possible, sous réserve de disponibilités et des besoins de l’AAPPMA pour laquelle vous souhaiteriez vous engagez. Notre Fédération vous accompagnera par le biais de formations portant sur des notions juridiques de base, d’écologie appliquées à la protection et à la gestion des milieux naturels aquatiques et à ses ressources piscicoles, sur la réglementation de la pêche en eau douce, et sur les connaissances halieutiques nécessaires à l’exercice de vos fonctions. Mais aussi et surtout elle vous dispensera les éléments constitutifs de notre déontologie commune, garante d’une action juste et universelle.

La garderie plus qu’une mission, un engagement au profit de tous !

Accueil

 

2) Motivations personnelles

Durant quelques années passées dans la région de Nîmes,mon compagnon de pêche auquel je dois beaucoup me fit découvrir La Vis,une magnifique rivière,nous nous rendions régulièrement sur le secteur du Cirque de Navacelles,il devint GPP(Garde Pêche Particulier),en le suivant lors de ses contrôles et profitant de cette expérience ,j’eu envie d’exercer cette mission.

De retour sur le Puy de Dome ,après mutation ,j’eu l’opportunité de rejoindre L’aappma de Chateauneuf et de m’investir.Je regagnais la garderie locale ou j’ai pu bénéficier de l’expérience d’un excellent garde M. P.Je profites de cette occasion pour le féliciter de son travail sur la Basse Sioule  .Cependant mes contraintes professionnelles et familiale me firent quitter cette AAPPMA et cette fonction ….Mais c’était sans compter le temps et une vocation reste une vocation..
M’étant rapproché de mon site professionnelle et à une distance raisonnable d’un secteur de pêche ,je rejoignis l’APPMA de Montfermy sur la Haute Sioule en simple adhérent,lors d’un contrôle par le GPP local V. B.,nous eurent l’occasion d’échanger et celui ci me proposa de rejoindre la garderie.La vision commune sur la protection du site ,la notion de partage ,avec un respect stricte du poisson fut un excellent vecteur de motivation,d’autant que disposant de temps libre en journée dorénavant,le fait de constater des infractions et ne pouvant intervenir légitiment,j’acceptais spontanément cette mission.
Formation de base à la FD et c’était parti .
GPP1

3) Retour d’expériences

  • De la colère et du dégoût

Un matin de printemps,je me rend sur mon site de pêche de prédilection ,on me rapporte que le groupe de pécheurs  ,en train de casser la croûte ont conservés des truites non maillées …Je les aborde et leurs demande si la pêche a été bonne ,la réponse est positive ,je demande si je peux voir les prises(sans m’être présenté).Un des pêcheurs fier de lui ouvre la glacière pleine de truites dont la plupart des truitelles..

  • Des craintes

Le niveau bas des eaux,et la sécheresse de cette été 2015.

  • De la sidération

Je vois arrivé un homme en bleu de travail il sort un lancer d’une autre époque,je lui demande sa carte , »je n’en ai pas je reste qu’un quart d’heure »…..

Un pêcheur à la cuiller dans le No Kill (technique interdite) devant le panneau me dit qu’il ne voit pas ce qui est écrit.

« C’est quoi un ardillon…je ne le vois pas » (sur No kill proscrits)

  • Des fous rire (intérieur)

Sans que je ne lui ai demandé,un pêcheur de bonne foi veut absolument me montrer sa carte …mais l’a oublié …il vide son 4*4 de fond en comble …pas moyen de l’arrêter …(il enverra la photocopie au siège de l’AAPPMA.)

« Vous faites un beau métier Monsieur »…. (bénévolat..)

« On a pas le droit de garder de poissons dans le NoKill ? »

  • Du plaisir et du partage.

Aider un jeunot et lui faire prendre sa première truite en lui donnant la mouche appropriée.

La rencontre lors de contrôles de pécheurs  qui sont devenus des amis.

 

QUELQUES ILLUSTRATIONS DE CE QUE PEUT RENCONTRER LE GGP (à suivre)

 

4) Conclusion

La mise en place de parcours NoKill a accru le rôle de la garderie en terme de communication,la notion de répression ,dressage de PV (avec ses difficultés d’aboutissements) contribue à l’évolution des mentalités .Globalement un changement du comportement du pécheur (même s’il reste des récalcitrants) se met doucement en place sur ce secteur ,mais vigilance

 

GPP3

 

 

L’OMBLE CHEVALIER A LA MOUCHE…OU COMMENT VARIER SES PLAISIRS.

L’OMBLE CHEVALIER

 

PERMETURE SERVIERE 2 - Copie (2)

N’existe plus à l’état sauvage sur le site ou je le pêche au Lac Servieres (proximité de la naissance de la Sioule)  mais provient de rempoissonnements…L’Omble du Servières vit essentiellement à fond ,par groupe, mais il n’est pas rare de le voir se nourrir en surface et sur les bordures…Un spectacle magnifique pour le pêcheur à la mouche quand le banc entier se déplace sur le lac gobant tout ce qui se trouve en surface.

  • LAC SERVIERES .  TOUT PUBLIC (cliquer sur tout public…) Un excellent reportage sur la topologie du lac.

 

  • Photos personnelles ci dessous prises en fin d’année.2015 et début 2016

 

Le vent clef de réussite ou d’insuccès  pour la pêche  à la mouche.

FERMETURE SERVIERE

Climat rude .

LAC2

Gobages par une journée idéale .

noel2

Clarté des eaux

nOEL 1

Cadre idyllique ,de par sa proximité de Clermont Ferrand ,sa fréquention est massive ,lors des journées d’été ,et le lac se transforme en plage bien que la baignade y soit interdite,avec un impact direct sur le biotope. A signaler la présence d’un garde des volcans durant la période estivale .

  • Réglementations

    Le Lac appartient et est géré par le C.E.de Michelin , ouvert aux pécheurs extérieurs (possibilité de prendre une carte à la journée au gite du lac).La pêche pratiquée est essentiellement celle dite à la bombette,la technique duleurre s’y développe.Un quota de prises fixé à 6 poissons est fixé (pour 2015),la présence d’arcs et de farios est à noter.La pêche y est interdite le Vendredi.La conservation du poisson est systématique…ce qui conduit à une image peu valorisante .Certainement culturelle et historique cette notion répond à une demande.Une excellent initiative y a été tentée ;le développement de la pêche à la mouche en NoKill  ,celle ci a avortée par manque de pécheurs intéressés ..dommage.

  • Pêche à la mouche

    Une quinzaine de pécheurs à la mouche (dont je fais partie) se retrouve régulièrement sur ce site,et leur patience demeure une caractéristique hors norme,en effet au delà du comportement de l’omble ,la présence d’autres méthodes de pêche,de baigneurs ,de chiens se jetant à l’eau  compliquent la réussite à la mouche.Il faut bien prendre conscience qu’il ne s’agit pas d’un réservoir.Mais quand les ombles sont dehors cela est magique..

  • Materiel

    Une canne réservoir et une soie de 6 est adaptée pour passer avec le vent parfois violent.Coté mouche,les chiros ,streamers ,noyées d’usage et la fameuse mouche noire…

 

ccccccccccc

RÉSERVOIR DE BANSON…22/02/16

Sortie réservoir Banson

Je profite d’une relative douceur pour une séance de décrassage pour rendre visite à l’étang de Banson ,dans les Combrailles.Le temps est en train de changer et j’arrive en fin d’activité ,sur les midi,il reste des poissons actifs en surface ,mon collègue a bien réussi ce matin.Casse croûte vite avalé ,canne montée et première prise,nous pouvons remarquer la qualité des arcs ,nageoire  impeccable, je ne manipule pas le poisson qui repart rapidement…

B3

Le temps est en train de tourner rapidement ,le vent du Nord fait son apparition et plus aucune activité…Je profite du site splendide …

B2

Le garde avec gentillesse vient nous contrôler et nous amène le café….Hier  c’était magnifique en sèche…Effectivement les 20 degrés étaient affichés à Clermont…

Il faut faire avec les conditions climatiques ..A cette époque ,l’étang est gelé et la neige épaisse d’habitude..

Encore trois semaines d’ici l’ouverture 1ère catégorie sur nos rivières …

Content de cette première sortie de l’année qui décrasse les muscles et permet de patienter encore un peu.

B1

Je change ma nymphe ,lance et une magnifique zébrée vient la prendre ,coloris splendide .

B5

Le temps devient des plus médiocre ,avec un vent se renforçant..Une dernière ratée et il est l’heure de rentrer…

B4

A bientôt Banson…

 

 

 

 

 

DEBUTANTS,LANCEZ VOUS…

LA MOUCHE SÈCHE.

En discutant avec un collègue ,futur retraité,qui souhaitait se mettre la mouche sèche,j’ai eu l’idée de cette page ,elle n’est que la synthèse de ma modeste expérience ,et j’espère qu’elle vous facilitera la tache.Passer par un club,un professionnel demeure l’idéal ,une vieille main ,la rencontre d’autres PALM (Pécheurs A La Mouche) en les abordant avec courtoisie et sans « patauger »peuvent être précieux.                                                                             Certainement et logiquement perdu par la masse d’informations et de matériels sur le marché ,comment bien démarrer?Avec un budget modeste des kits (ensemble canne ,soie ,moulinet ) se montrent tout à fait correct pour débuter…                                                                       C’est fait votre canne ,moulinet,soie est devant vous,la question du BDL (Bas De Ligne) va rapidement se poser ..

Deux possibilités.                                                                                                                                               …ou étapes

1) Le BDL tissé

Extrêmement simple à mettre en place ,parfaitement équilibré,et pouvant se modifier ,je connais d’excellent PALM comme C.qui l’utilise sur des grands plats après l’avoir rallongé .Son entretien nécessite un graissage régulier afin qu’il ne coule pas.Diverses marques en propose ,attention de le choisir en fonction du numéro de votre soie….En principe l’indication figure sur l’emballage.

Tout d’abord vous devez le laissez trempez dans un peu d’alcool tel quel,sans enlevez les liens qui le tiennent enroulé,tout simplement pour l’assouplir. Une fois sec ,voyons son assemblage sur votre soie…

BDL1

Votre soie se trouve à gauche ,votre BDL à droite coté le plus épais,en observant bien il y a une petite tige plastique qu’il vous faut retirer…

BDL3

Il ne vous reste plus qu’a faire pénétrer votre soie à l’intérieur sur 1 cm et de déposer une goutte de cyanolite.

BDL2

Avec un ciseau fin ,il vous suffit de procéder au nettoyage des fibres excédentaires.La partie la plus fine est constituée d’une micro boucle à laquelle vous attachez une avant pointe, que vous devrez construire vous même en respectant une transition ,en douceur,par exemple 20/100ème ,15/100ème faire une micro boucle et la pointe en 12/100ème,concernant la longueur,35cm pour la première section 30cm pour la deuxième ,il existe d’autres variantes infinies,il m’est arrivé de mettre,en action de pêche, directement un morceau de 18/100ème derrière le tressé ,une rapide micro boucle ,une pointe en 12/ème et cela fonctionne et prend du poisson…La longueur de la pointe(en12/10ème) se fait également en fonction du coup,courte dans les courants plus longue sur les lisses…

Ce type de BDL demeure excellent sur petites et moyennes rivières.

2) Le BDL à noeud

Dans ce cas c’est vous qui le construisez ,les fil de type Kamoufil ou Maxima sont les plus utilisés,relié directement derrière la soie ,j’utilise la formule suivante;

45/ 100ème =45cm

40/ 100ème = 40cm

35/ 100ème =  35cm

30/ 100ème =  30cm

25/ 100ème = 25cm

20/100ème =  20cm

15/100ème  =  40 cm

puis micro boucle et pointe en 12 à adapter question longueur en fonction du coup.

Pour débuter inutile de descendre plus bas en taille 10/100ème,sans maîtriser ce diamètre vous risquez de casser et le poisson part avec un mètre de fil dans la gueule…

Avec ce type de BDL je pêche les rivières d’Auvergne ,même large comme l’Allier avec des résultats honorables.

Rappel je m’adresse a un public débutant…

4) La mouche

Il faut en mettre une et au début je vous en recommande une visible par exemple ces deux sedges ,celle du haut pour les courants celle du bas pour les lisses.Vous trouvez ce type de modèles de partout …

VISIBLE

 

5) Tenue de la canne

Le bras est le prolongement de la canne,le poignet doit rester bloqué et ne pas être « cassé’.Pour vous habituer enrouler un lien quelconque entre le poignet et le talon de la canne.La tenue de la canne se fait comme s’il s’agissait d’une pince…Au passage je remercie V.B.

POSITION DU POIGNET CORRECTE

POIG1

 

CI DESSOUS …MAUVAISES TENUES POIGNET « CASSE « …LE LANCER SE FERA MAL ET TENDINITE EN VUE…

 

POIG3

 

 

POIG2

 

6) Le lancer

Tout d’abord excusez la qualité du schéma ,c’est la compréhension qui est recherchée.

Votre BDL est étalée sur l’herbe,pour commencer c’est l’idéal.

Arraché doucement et accélérez jusque à l’arrière et marquez un léger temps d’arrêt pour que votre BDL se déploie entièrement(très important).

Sur le 4ème schéma lire de droite à gauche (disposition du schéma ainsi pour garder une cohérence).Vous propulsez (shootez) vers l’avant,léger temps d’arrêt (afin de faire déployer le BDL vers l’avant) et vous posez.

Le schéma 1 et 2 représente les faux lancers.

L’utilisation d’un métronome m’a aidé pour garder le rythme ;TIC ;arrière,TAC;avant…

L’amplitude du mouvement se fait entre 10h et 13 h .


 

LANCER

 

7) Le ferrage

Votre mouche maintenant dérive sans dragage (sillon causé par une tension du bas de ligne qui tire sur la mouche ,néfaste,et à proscrire,) et une truite gobe sur celle ci ,en principe 4 cas;

  • La truite se prend toute seule ; l’idéal.
  • Vous cassez ,ferrage trop sec.
  • Vous ratez ,ferrage tardif
  • Refus de votre poisson ,pas la bonne mouche

 

Généralement en relevant la canne sans trop appuyer,dosage à trouver, la truite est prise.

Vous ramenez votre poisson à l’épuisette et REMISE à l’eau.

Conclusion

Je vous ai livré ma modeste expérience qui n’a que pour objectif vous aider à débuter en mouche sèche ,pèche très ludique.Au fil du temps et d’entrainement ,vous évoluerez logiquement.Au plaisir de peu être de se rencontre au bord de l’eau.