TRUITES ET OMBRES AUTOMNALES DE LA SIOULE EN NAF…(nymphe au fil)

Après l’épisode caniculaire violent, des rafales de vents cette nuit, l’arrivée d’un temps automnal est de bon augure..

Des gobages sur le site, mais c’est la fin des éclosions,arrivée trop tardive dommage !!

Il faut donc passer en NAF et je vais en profiter pour tester mes nouveaux montages de nymphes, version hispanique…Je prospecte les fosses avec un confrère, mais rien de rien..Je m’essaie dans les courants plus vifs, plus oxygénés et là c’est la réussite durant  deux heures…

Par hasard je tombe sur les ombres en pleine forme sur une veine que j’ai appréhendé autrement…

Une belle journée ou le 10/100ème m’a fait peur sur une belle truitre…

Splendide robe…

dscn2348

Beauté des points noirs sur cette prise…

 

Le 10/100ème fut solide avec une belle peur quand cette belle truite pris le courant ..

dscn2350

La veine d’eau ci dessus se révèle productive, et récompense ma ténacité…

Les ombres sont bien actifs et en pleine forme…

 

dscn2356

 

A BIENTÔT …

DÉBUTER A LA MOUCHE, L’ALLIER, PÊCHE DU CHEVESNE…(Une bonne école pour débutants…)

Vous arrivez à déployer votre bas de ligne, cependant nos parcours de première catégorie saturés rendent la pêche à la mouche de plus en plus technique , et les prises ne sont pas au rendez vous , malgré votre motivation . Rassurez vous nous sommes tous passés par ce stade !

Des fois l’envie de changer de technique et de ne pas persister à la pêche à la mouche vous effleure l’esprit…Pas question d’abandonner, il est possible de s’amuser avec un niveau modeste, une occasion aussi d’accompagner et d’initier vos enfants sur l’Allier …

La pêche du chevesne , poisson sous estimé , procure de belles sensations , coté matériel et mouches du classique, une imitation de terrestre , un sedge , flottaison haute pour le plaisir de voire sa grande bouche s’ouvrir et engamer …Retour à l’épuisette , remise à l’eau et c’est repartit…

Cependant ce diable de poisson peu s’avérer pire à prendre qu’un ombre , tant sa méfiance est légendaire..L’avantage au regard de son nombre sur l’Allier est que vous pouvez changer facilement de poissons .Constituer vos spots et faire reposer vos coups après relachers ou imprenables …

Après quelques séances de ce genre vous aborderez la truite plus sereinement …

J’adore rechercher les gros sujets, les plus de 60 sont monnaie courante..

Amusez vous bien …

A BIENTÔT

PÊCHE A LA MOUCHE DANS LES HERBIERS DE LA HAUTE SIOULE…

Le secteur prospecté est riche en herbiers, vu la canicule, la pêche est difficile .

Une seule prise en nymphe en matinée et galère dans les herbiers .

L’activité de surface me fait passer en sèche vu que les truites qui à ma grande surprise gobent,le vent chaud est indicateur de la mouche à mettre en pointe, fourmi toujours…Une pêche difficile pour le pêcheur qui doit rester en plein soleil question placement…

Vue d’ensemble  et bordure à l’abri du soleil…

dscn2262

Une belle, bien méritée…

A BIENTÔT..

Technique de Pêche à la Mouche sur le secteur de Montfermy…Haute Sioule …LA PÊCHE DE L’EAU…

Hier, le 14 /08/16 , je décide de ne pêcher qu’en sèche,pointe en 12/ème ,des gobages ,coté imitations ,le sedge n’est pas productif, la fourmi fait son job,les petites sont dehors (18/23) prennent régulièrement,une prise à 28 à noter (un beau poisson pour la haute Sioule),un nouvel ami peche en nymphe au toc a d’excellent résultat,même taille(18/23) .Un fait les petites sont dehors …En ce W.end du 15 Aout chaud ,rien d’anormal .Ce matin je me dis qu’un peu d’entrainement en nymphe me ferait pas de mal …

Perdigones et c’est parti, les résultats ne se font pas attendre …Sauf qu’il s’agit de belles vandoises…J’aperçois un gobage et je décide de laisser mon entrainement pour changer de Vivarelli et passer en sèche en pêchant l’eau mais pointe en 10/100ème…Plus aucune activité de surface, cela n’est pas nouveau ,mais au regard du temps lourd, je vais persister dans la technique de « La pêche de l’eau », avec une fourmi. Mon ami Serge B., me le disait déjà à l’époque , Christophe un excellent pêcheur en sèche, ne pratique que cette technique,et obtiens de beaux résultats.

La tendance de la pèche a la roulette , ou ses dérivés, à juste titre au regard du comportement alimentaire du poisson ,est une évidence (et un plaisir auquel je m’adonne)…

Tout comme la noyée, la pèche de l’eau ,s’avère  une technique à maîtriser,surtout sur le point de vue concentration, de long moments de prospection de poste, et une montée que l’on attendait pas …et ratée..et généralement c’est un poisson de taille respectable…

Les éclosions de plus en plus rares,cela ne signifie pas que la truite n’est pas en poste de surface .Peut on parler de mémoire alimentaire de surface des poissons je le pense …

Un peu d’insectes qui se manifestent,un petit sedge apperçu, le fait est à prendre en compte ,à cela une anticipation du pêcheur est primordial ,par exemple prévoir une retombée de fourmis par temps lourd ;des éléments qui peuvent conditionner la réussite de la technique de la « pèche de l’eau « .

Coté matériel la canne 9/10 pied sur soie de 4 reste un excellent compromis,pointe a adapter en 12/10 100ème…Pour les mouches ,les modèles utilisés sur gobages sont parfaits.

Le débutant pourra se sentir dérouté, inutile de pratiquer les veines classiques sur-pêchées,les postes improbables révèlent des surprises,les bordures au centimètre prés sont des gages de réussite,en fait il faut sortir des sentiers battus,comme dit l’ami Vincent.

A tester et amusez vous …

Belle truite de la haute Sioule; technique « pêche de l’eau »…

14081

Un profil de poste caractéristique à prospecter…

14082

Au rendez vous …

d15083

Une autre postée en surface…

15085

L’approche des postes devra être soignée …

 

A bientôt…