LA SAISON DE L’OMBRE BAT SON PLEIN AUSSI …et mise au point !


Bonjour,

Délicat de tout concilier, en terme de pêche à la mouche, le réservoir, l’ombre en rivière, la vie privé. je vous l’accorde.

Je me fais reprendre par quelques personnes me demandant comment je fais et si je travaille et vit d’une rente, pour être tout le temps à la pêche…

Tout comme mon ami S, notre activité professionnelle s’exerce la nuit….

Des dimanches de nuit réguliers , qui permettent d’avoir de la récup en semaine, mon choix , pour la pêche. c’est pas mal , 57 ans , je ne le conseille cependant pas en terme de santé .

Petit après midi, à la recherche de l’ombre, le vent est violent comme en témoigne la photo ci dessous… Un pêcheur à la cuiller est sur le site et me dis « elles ne sont pas dehors », je lui signifie que la pêche à la truite est fermée, et que les poissons vont frayer, « je les relâches « me dit-il, intérieurement je me dis « manquerez plus que vous les gardiez », puis le cuilleriste, me rajoute « moi aussi je pêche à la mouche », toujours intérieurement « cela n’est pas manifeste », le pêcheur prend confiance en lui et monte le volume de la voix, « vous n’en prenez jamais vous des truites en deuxième catégorie », je lui répond « effectivement en recherchant l’ombre, cela m’arrive », « ben vous voyez « me rétorque ce Monsieur et il rebalance son triple sur la souche , un poste typiquement à truite…

De puissantes rafales sur le sommet des arbres…

C’est en pêche semi plaqué que je concrétise avec ce petit ombre …
Je continue en testant quelques modèles et alternant les grammages…La pêche devient délicate, le vent se renforce , un coup d’œil à ma montre, nous venons cette nuit de changer d’heure.
La ripisylve est ici soutenu intelligemment par un riverain qui délimitent sa propriété en s’appuyant sur les arbres , il ne s’agit pas de piquets plantés , Bravo!

Je reconsulte ma montre ce Dimanche soir, il faut que je rentre, je travaille cette nuit.

A bientôt …

Philippe Chardonnet 26/10/20

LA SAISON RESERVOIR BAT SON PLEIN; APRES MIDI AU GERRIS …


Bonjour.

Je vous montre quelques images de deux après midi au domaine du Gerris en fin de semaines , des fines lames du 63, s’y sont retrouvés, j’ai la joie de retrouver François Deloup . Geoffray Begard. que je n’avais pas vu depuis longtemps et qui pour cause de mesures sanitaires me montre son adaptation en terme de guidage avec un concept novateur sur l’Allier …

Bien sur Steph ,Olivier, Karl sont présents , une ambiance sympathique , sans se prendre la tête avec un niveau relevé , la pêche sera délicate ,Surtout Jeudi …ou les conditions climatiques ne sont pas de rigueur.

Des bourrasques de vents qui n’incitent pas les pêches à vue , la primauté pour laquelle nous venons ici…

Bien sur il faut changer de technique , et qui est productive; Noyées, et Stream et autre chiros ramenés dans les vagues seront de rigueur..

J’opte pour une pêche fine au petit streamer …Les Golds sont réactives, ne me demandez pas pourquoi, c’est ainsi avec les jaunes tout ou rien , cet aprèm, un bon choix stratégique …

Moment de grâce, ou les prises s’enchainent, et que vous vous sentez une âme de champion, vous savez …

Un moment sympa sur ces Golds pas toujours faciles …

Voilà l’état de grâce passé …Un long moment de solitude…à contempler l’étang, image automnale …

Puis immobile dans un coin ce splendide omble alis se laisse surprendre, une défense puissante avant la pose photo.
De belles arcs tournent autour de ces branches,
Je lance le stream, tape et retape et l’arc mécontente rejoint l’épuisette.


Une dernière agua retourne à son élément parmi les feuilles jaunes .
A Bientôt …Philippe Chardonnet 25/10/20

DOMAINE DU GERRIS ; ON N’Y VIENT PAS PAR HASARD ; LES TRES TRES GROSSES TRUITES …


Bonjour ;

Ouverture du Gerris ce Samedi…Il me faut faire un choix j’étais occupé avec Thymallus,..Donc ce sera Lundi

Hier ce Dimanche je vais prendre la température, Olivier et Sébastien, sévissent et enchainent de beaux poissons …

Je repère des gros poissons, LA RAISON pour laquelle je viens sur ce site formidable .

Arrivé sur le site en avance après de longues heures de route, vu que je réside pour l’instant à 10 mn …

Un accueil toujours au top par Mme La Directrice du site, bien sur les respects des règles sanitaires sont de rigueur à l’intérieur du Lodge particulièrement redécoré de photos de belles prises , Laetitia gérante du site ne quitte pas son masque lors du café offert, et nous narre le retour de son chat de retour perdu de puis le confinement , un moment convivial.

Puis Action j’espère que vous apprécierez ces images et que vous viendrez vous essayer sur les poissons qui dépassent la taille que l’on trouve sur des réservoirs classiques, il faut savoir que la pisciculture géré par le mari de notre gérante , avec Valentin , Florent en appui …offrent des salmonidés hors normes.

Premier gros bécard surpris par la nymphe que je lui ai présenter à ras la gueule.

Un peu plus, je la ratais quand la grosse arc saisissait nonchalamment ma nymphe .
Ma main fait figure de celle d’un enfant, vous dire la taille du poisson .
Même combat sur cet autre bécard
Un passage à vide avant de recroiser cet autre grosse arc.
Un énorme bécard qui a été cassé ce Week end, le relâcher est délicat, il me fallait bien le waders pour rentrer dans l’eau et le réoxygéner
Celui ci est un peu plus petit mais un poisson xxl tout de même.
Une autre idée de la taille de cette mémère dans l’épuisette à brochet.
No comment !
Un plan d’eau splendide que les couleurs de l’Automne subliment.
Prise d’un autre splendide sujet.
Les pêcheurs en barque ne sont pas en reste .Surtout celui ci qui a oublié son épuisette. Et qui décroche un poisson.
Une vue du lac pour vous donner les possibilités de pêche du bord, des arbres pour se camoufler un peu derrière, pour une pêche à l’arbalète (ma préférée) . De l’espace entre chaque arbre pour permettre une pêche appréciable du bord, et des pontons …Plutôt engageant cette rive …
Ne pas négliger les spots sous les branchages qui révèlent de grosses surprises …
Vous pouvez constater les vaguelettes d’un gobage impressionnant.

A Bientôt …

Philippe Chardonnet 19/10/20

OMBRES EN DEUXIEME CATEGORIE; J’Y VAIS…YVAIS PAS …


Bonjour ;

Tout est dans le titre la pluie (bienfaitrice) conditionne ma sortie, je tourne vire, en scrutant River App, la tendance est à la montée des eaux ,peu enclin pour un trajet incertain, donc en attendant de me décider , j’affine mon matos réservoir pour l’ouverture du Domaine des Gerris , que je me suis fixée à Lundi,

Toujours délicat d’avoir une préparation optimale en période transitoire en terme de logistique …Rivières/ Réservoir.

Je redescend de mon espace pêche , pour un troisième café, il pleut mais en consultant River APP pour une énième fois, la tendance est sans équivoque,

Le niveau repasse à 4,3 la sortie redevient envisageable et c’est partit .!

Un appel à mon ami Olivier, déjà en poste me confirme que c’est pêchable et qui sait en sèche …

J’arrive sur mon spot, encore un peu tendu.

J’adapte mon grammage et touche franche, léger ferrage, un ombre correct (28/29) rejoint l’épuisette…
J’enchaine 2/3 ombrets signe d’une rivière en bonne santé ou toutes les tailles sont représentées

Arrêt, ferrage; une belle bataille , mon diamètre de fil légèrement supérieur me laisse confiant et ce bel ombre rejoint ma médiathèque…

Une belle gravière avec de beaux courants réguliers; postes typiques …

Une touche violente et lourde, la je sais que c’est un magnifique sujet 38/40, vite évalué sur le maya truite sans trop de manipulation mais qui me confirme mon estimation sous estimée à vue d’œil
Qui rejoint son élément

De retour je retrouve mon ami J.C que je croise presque régulièrement maintenant . qui a eu le talent d’afficher un 38 en sèche… Respect !

Abientôt

Philippe Chardonnet 16/10/20

OMBRES EN DEUXIEME CATEGORIE…


Bonsoir;

A la recherche de l’ombre en deuxième catégorie, Allagnon, Allier , Dore, des rivières emblématique offrant une pêche de l’ombre en deuxième catégorie …J’arrive sur le spot en début d’après midi, des niveaux qui montent, c’est pas forcément mauvais, mais mes secteurs vont être impactés , le plus préjudiciable sera le vent …

Un décroché et un ferré sur cette veine, étrange effet d’optique sur les yeux de mon ombre, à moitié dans l’eau ….

Un peu plus loin je ne visualise pas la touche, mais c’est en remontant ma ligne pour relancer que je sens le toc …

Les niveaux montent accentuant les veines et les accès au spot suivant..

Une grosse casse, sans doute la nymphe qui passe et se coince sous une nageoire de hotu, je remonte les potences et arrêt , pas énorme dans les 25/26 mais un ombre, content de l’avoir croisé surtout sur ce secteur que je découvre…

Je traverse laborieusement la rivière qui monte, il pleut en amont, je dois modifier mon grammage..et au hasard d’une éclaircie et d’absence de vent , j’ai la joie de ramener à l’épuisette…

Sortie délicate, mais réussie .

Un peu de lecture en soirée, un excellent ouvrage (1941) de L.D.Boisset.

A bientôt .

Philippe Chardonnet 10/10/20.

HAUT ALLIER…LA PLAINE DE REILHAC


Bonjour:

J’arrive sur le site en fin de matinée, l’Allier est passée à un niveau confort pour la pêche, moins de 10m3…du monde, logique par cette belle journée automnale, pas forcément idéale pour la pêche (mais après le confinement; un wader qui fuit, un poisson raté ou décroché, ou une journée sans rien voire, n’ont pas les même valeurs ).

Un coup de klaxon , un ami doit arriver sur le site, et va se garer plus loin …

J’opte pour la pêche en noyée avec un trio qui fonctionne, montage perso que j’ai nommé ;la bourrue, la vilaine et la pas belle (bien sur je partage ces montages à la demande)

Une bonne stratégie sur les arcs qui dynamisent le parcours (au passage un grand merci à l’aappma locale qui devrait faire exemple sur les aappma plus en aval dans le 63, ) La Bourrue sévit …

J’aperçois mon ami qui m’avait klaxonné en action, sur le fond de la photo en NAF….
Une tape et ma « Vilaine « 
fait le job…
Un site qui fait réver …
Une Chandelle sur la « Pas belle « et une autre arc …
Je décroche un ombre, estimé à 30, puis j’accroche accidentellement un hotu par la nageoire qui heureusement se décroche ….Je passe sur la grande fosse ou mon ami FP m’avait fait une démonstration , il y a quelques années …Une autre arc finalise ma session noyée ….
Passage en sèche sur un hypothétique coup du soir qui n’aura pas lieu ou seuls les ombrets, montent
Plus privé mais que je vous fait partagerà mon retour de pêche , une spécialité de Mme qui revisite et remet au gout du jour Le Navet …qui sublime la journée de pêche (Merci)
A bientôt

Philippe Chardonnet 09/10/20.

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :