UNE SORTIE EXCEPTIONNELLE AU GERRIS !


Bonjour,

Après des séances de montages intensives pour la saison 2022, le manque de pêche commence à agir sur mon humeur…Je rentre du taf a 07h00, pas moyen de dormir, je regarde l’heure 09h00/10h00/12h00…J’appelle Laetitia à 12h30 pour une sortie non prévue, m…., pas de réponse, mais nôtre gérante préférée suit et gère ses appels, et ses clients de façon optimale, 4mn après Laetitia , me rappelle, (ça c’est le top, des gérants de réservoir , attentifs et réactifs dans les 5 mn; cela frise l’excellence!)…Une heure plus tard je suis au réservoir du Domaine du gerris …Une disponibilité en terme d’accueil est exceptionnelle . Merci Laetitia pour cette réactivité …

Au regard du vent, la pêche sera pas facile, mais 3 semaines sans pêche, un seul poisson me satisferai…Laetitia lors du café m’explique qu’avec son mari, gestionnaire de la pisciculture ont déversés des arcs 35/40 afin de soutenir la pêche sur le domaine, hier …Je tombe plutôt bien ! C’est avec mon autre Olivier d’ami que je passerais une après midi exceptionnelle, ou nous afficherons à nous deux une cinquantaine de poissons en mode repos…

Retour sur la journée …

Sous des bourrasques de vent du Nord glacial...

La pêche à vue sera quasi impossible, au regard du vent, ci dessous au port …

Les éclaircies réchauffent l’eau…

La pêche au stream sera mon choix , en barque en noyée cela aurait été intéressant …

Une superbe fario quand même à vue sous 80 cm de profondeur, puis je renonce trop probable …

Un coup de stream pour voir si les poissons sont réactifs et c’est le cas …

Le stream sera la technique , au regard du vent…

Les arcs sont trouvées , Avec la soie intermédiaire et c’est le début du festival …

Une après midi de bonheur …

Une couche supplémentaire en terme d’habillement aurait été un plus face au vent…

Un aprés midi qui ne payait pas de mine au départ, mais à l’arrivée avec OLivier T .nous avons passé un superbe moment de pêche et de partage …

A bientôt

Philippe Chardonnet

25/02/22

LES COLLES: UTILISATIONS DIVERSES ET SPECIFIQUES…(ne pas y perdre son latin)


Bonjour;

L’utilisation des colles dans le domaine de la pêche relève de l’empirisme, mais après de nombreux essais je vous fait un retour sur ce sujet qui mérite attention. De la réparation d’une paire de cuissardes en caoutchouc, d’un waders néoprène, ou goretex, du ressemelage des semelles feutres sur vos chaussures de Wading, d’un changement d’anneau de canne à une consolidation des nœuds de BDL (Bas De Ligne), et bien sur en montage.

Un document wikipedia à découvrir ;

https://fr.wikipedia.org/wiki/Colle

Les colles expérimentées, liste non exhaustive;

1) Des colles génériques…

…. destinées à un usage familiale, et qui peuvent être détournée en mode Pêche pour un dépannage rapide ; exemple vos semelles feutres (sur les secteurs ou elle sont autorisées) se décollent et c’est bien sur toujours quand vous rentrez d’une sortie qui a été fructueuse et que vous prévoyez une sortie , motivé, pour le Week -end d’après…Une alternative ; lavez , séchez , sèche-cheveux ou autre, je ne vous oriente pas sur le sèche linge, ne voulant pas vous créer des soucis …Bon le process; vous rentrez le Samedi soir , 15 truites en sèche, une âme de champion, la semelle feutre ne tient que par miracle, en Auvergne , indispensable ou risque en terme de sécurité…vous lavez, sécher, par tous vos moyens , il faut que ce soit sec le Mardi ou Mercredi 12h00 impératif…Vous badigeonner avec la colle générique , et vous envelopper votre semelle /chaussure avec du scotch marron de déménageur , marron, vous visualisez , le scotch fait office de presse…L’objectif étant d’être prêt pour le J+7 de votre superbe sortie. …Otez le scotch le Vendredi soir … Ce process vous aura sauvé votre wek-end en général l’activité se calme au regard des sollicitations et des conditions idéales ….La tout le monde se ramasse en terme de sur fréquentation, et vous aurez le temps de prendre le temps pour analyser votre problématique avec vos semelles et chaussures….Si vos chaussures sont de qualité, continuez la lecture…

2) Les poix et colle de type UHU…

Ici un tube de poix , la colle UHU en bâtonnet pour les débutants, en terme de gain de cout est a prioriser pour s’entrainer au Dubbin Loop, avec un masque de lapin, bas de gamme. …Une fois le tour de main acquis, passez de la colle UhU à un bâtonnet de poix et un masque et poils de lièvre de qualité.

3) Une valeur sure …

Ici , Loctite …

Certainement le produit que j’utilise le plus , en montage, préparation de perdigon et / ou nymphe, réparation d’anneau de canne…Une utilisation sur les noeuds de BDL (Bas De Ligne).

3)La colle fournie avec certain waders…

A utiliser sur les waders goretex, un peu compliqué d’emploi, fournie avec un kit de réparation, parfois l’usage d’un fer à repasser est demandé …Je n’ose m’aventurer sur ce terrain, craignant d’avoir du repassage à faire en retour (LOL)…Efficace en suivant le process …

4) Un incontournable …

Conçu pour la réparation des waders, le sommum. Il y a une dizaine d’année alors que je fumais des roulées, période de début de prise des mouche de Mai, j’observe quelques débuts de gobages , je me dis « j’en roule une et je rentre dans l’eau », une dernière taffe, le mégot dans le cendrier , et j’attaque le gobage ….Une grosse infiltration dans la waders bémolise mon lancer. J’inspecte le dessus du genou du waders et je comprends qu’un morceau de tabac à rouler incandescent m’a fait une trouée d’un demi centimètre…La pêche est terminée, impossible d’accéder aux gobages avec de l’eau a mi ventre ….La rage …Je rentre séchage du wader et application du STORMSURE , je laisse prendre un jour et retour sur le spot 2 jours plus tard …Un excellent produit !

5) Merci mon cordonnier !

Mon ami Olivier me fait partager une de ses colles néoprène …Je la conserve ainsi dans une 1/2 bouteille d’eau, pinceau à l’intérieur pour éviter le dessèchement de celui-ci… comme Olivier me l’a préconisé …Dépanne dans toutes les situations …waders, chaussures etc…

6) Merci mon cordonnier!

Une colle hyper puissante, pour les passes lacets défectueux, cela arrive….

7) COLLE ET RESINE

La Solarez de chez Pierre ..

La résine UV Diamond Fine de chez mon ami Eric L. dont je ne peu plus me passer , et j’ai réparer une anneau sur ma vielle Loomis avec.

Toutes mes Perdis sont polymérisés avec une lampe UV adaptée, a suivre …

8)VERNIS

Pas loin des colles, puisqu’ils assurent vos noeuds de fin de montage et solidifient vos perdigons , je m’en sers également pour vernir un fil de montage qui servira en cerclage , Palaretta etc…

Conclusion.

Les colles , vernis, résines (l’epoxy que je n’ai pas évoqué) sont légion, je vous ai livré mes principales sur lesquelles vous pouvaient compter, elles représentent un budget .Elles sont d’autant plus réactives au milieu ambiant , d’où la problématique des semelles de feutre qui se décollent , une majeure partie de ses chaussures sont fait en Chine et/ou proximité, la colle à une certaine température n’a pas le temps de se fixer en traversant l’Europe et les chaussures peuvent se retrouver dans un dépôt à une altitude qui fait varier bien sur la température de la colle qui ne devient pas optimale et qui ne sèche pas, mon ami Olivier m’explique qu’il travaille la semelle au poncage, colle avec (photo 6) à chaud avant de travailler avec la néoprène (photo5)

J’espère que ce post vous aura donné quelques notions sur les colles, délicates d’utilisation et surtout lié à un phénomène de température /séchage à maitriser.

En attente de vos retours

A bientôt …

Philippe Chardonnet 19/02/22

PERDIGONS Vs PHEASANT TAIL


Bonjour;

Session montage, c’est l’époque, je vous présente deux boites, des montages classiques, fastidieux car répétitifs, mais le process en terme de montage reste identique; et il faut décliner , 2.5/2.8/3.2 etc…Chaque année je fais une mise à jour avec les mouches qui ont marchées, celles qui auront été optimales à un moment donné, et celles qui finissent aux archives …

Cette année je vais tester et comparer sur une taille et lestage standard, Perdigons Vs Pheasant Tail, histoire de voire de façon empirique l’impact en terme de prises … sur des secteurs que je connais par cœur et maitrisent.

Je vous ferais un retour bien sur durant cette nouvelle saison 2022…Je vous présente quelques exemplaires, le fruit d’années d’expérience, sur les Rivières d’Auvergne.

Perdi vs Pheasant-Tail…

Une perdigon classique face à une classique Pheasant Tail.

Une descente plus rapide pour la perdigon qui va chercher directement le fond, dans le second cas pour la Pheasant Tail, la descente est moins rapide et pêche plus haut à l’impact d’un lancer normal. Dans les deux cas les domaines de prospection sont exploitées avec une des deux nymphes sur une veine classique et optimise vos chances…

Boite de Pheasant-Tail.

Modèles en 16, billes de 2.8.

Boite de Perdigons.

Un ensemble de base …

De quoi commencer la saison tranquillement …

A bientôt …

Philippe Chardonnet 03/02/22

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :