TRUITES DE LA SIOULE: QUAND MOUCHE DE MAI NOUS TIENS …


Bonjour ;

Au propre et au figuré , pour les pêcheurs et les superbes farios, celle qui ne sortent qu’à cette occasion. Mes années de garderie sur la Haute Sioule, Haute Sioule que je fréquente depuis 2002 m’ont enseigné et beaucoup appris sur les heures d’éclosions, vous arrivez trop tôt vous passez à coté, trop tard elles se sont gavées question de timing . Votre imitation n’est pas en cause si celle ci correspond à des critères particuliers en terme de montage ( je vous ferais un partage). Je suis surpris de l’efficacité de ce montage fait a l’arrache simple et propre ..,au point que je vais jeter ma boite MDM d’usage …

Splendide poisson, je l’avais raté hier …


HUM sur ce spot , je me suis fait avoir hier …

Pas tous les jours… Une superbe Fario des Combrailles …

Je croise un pêcheur en NAF…Un moment d’échange …Je lui signifie que la pêche est en sèche, il préfère rester en NAF, chacun pêche comme il veut …Mais pêcher en NAF sur cela (ci dessous) est improbable et contraire à une certaine éthique, qu’importe …

C’est ainsi …

A bientôt .

Philippe Chardonnet 25/05/22

MOUCHE DE MAI ET SIOULE…


Bonjour,

Direction la Sioule après les orages, qui vont teinter les eaux avec une grande satisfaction de constater un apport conséquent pour la journée d’hier (et il en manque). Comme une année de plus, la connaissance empirique accumulée me laisse présager d’une belle sortie .Quand j’arrive sur le spot le soleil se met en place et je me dis après trois truitelles sur ma Vautour que je vais pouvoir rentrer …Je regarde le ciel et implore ces nuages de couvrir la lumière …et enfin , les eccdyos accomplissent leur vol pendulaire par centaines, quelques sedges patinent sur l’eau, patience il faut y croire et puis une puis deux …

Elles arrivent …

Les gobages sont quantitatifs , ce qui nous changent, bien sur beaucoup de petits poissons, mais quel plaisir de remarquer cette activité …

Le choix des plus beaux poissons est possible: un luxe !

Ma nouvelle création fonctionne de façon royale …

Splendide fario qui m’est passée entre les jambes et qui est remontée par le coté extérieure de la chaussure de Wading, pour finir dans l’épuisette , un grand moment, heureusement personne pour observer ;))

Une autre prise 50 cm devant moi, ce qui vérifie le constat que les poissons perdent toute méfiance quand les MDM sont là…Attention sans la bonne imitation c’est délicat..

Pour les monteurs, avec cette macro en fin d’abdomen, la couleur marron est bien présente …

Pécher en sèche retrouve ses lettres de noblesse…

Je vous livre l’imitation conçue; tant par les ailes, que le thorax avec les traits marrons en fin d’abdomen , le thorax et la tête me font valider cette création, je remercie mon ami Eric L. pour ces hameçons …

L’orage arrive, mais quelle journée exceptionnelle …

A bientôt

Philippe Chardonnet 24/05/22

OUVERTURE DE L’OMBRE EN AUVERGNE…


Bonjour;

Un moment tant attendu, je ne vous dirais pas ce dont je pense des photos publié sur des prises d’ombres tout le mois d’Avril . Bien sur il arrive de tomber dessus et de raisonnablement passer son chemin avant sa pêche légale. De là à constater l’affichage de photo de prises sur les réseaux sociaux, avant la date fixée par la loi, en dit long en terme d’éthique et de sportivité !!! C’est dit.

Après une nuit sans sommeil, je me lève à 04h00 en essayant de ne pas faire top de bruit pour ne pas réveiller Mme et direction la rivière après presque deux heures de route, j’arrive sur le spot , perplexe sur mon choix, car la rivière est teintée par quelque orage.

Deux heures ou j’enchaine truites sur truites mais pas d’ombre, à me demander s’il y en à sur cette rivière.

Puis en pêchant un peu plus lourd …

Ouverture réussie…

D’autant plus que ces ombres sont splendides…

Les prises de truite continuent mais je ne suis pas venu pour elles en ce jour…Une touche induite je ferre sans brutalité…

Le soleil commence à chauffer, les truites ne prennent plus, je continue, une grosse sensation dans la canne…Une belle dévalaison, je pense décrocher dans le courant, une manœuvre pour positionner Thymallus sur la zone plus calme de la veine, je continue de me positionner pour l’avoir en amont de l’épuisette , et photo de cet étendard.

La chaleur s’installe et je vais rentrer, une belle ouverture…

A bientôt …

Philippe Chardonnet 22/05/22

HAUTE SIOULE EN SECHE ; ENFIN…


Bonjour ;

J’arrive sur le spot , du monde , de la voiture, le Duster de mon ami Stephane , en guidage certainement…Cela va être compliqué, mais bon ce secteur je le pratique depuis 2002 avec quelques années de garderie, ce qui m’a forgé un peu d’expérience , je me rappelle d’un petit linéaire technique et pas sollicité, il faut marcher, sortir des sentiers battus, comme disait mon ancien président …Et c’est ici.

Une remarquable activité de surface, que je « foire » pris par le temps, je bosses cette nuit ..Qu’importe aujourd’hui j’ai ce « précieux temps  » …Effectivement nôtre activité demande du temps, de l’observation, un peu de technique qui s’engrange au fil des sorties …Des bredouilles, puis une prise, puis 2/3, puis la 10zaine, et plus …Cela s’acquiert au fil des années, tout comme sport, la « practise » régulière est synonyme de progrès. La pêche en dilettante, ancestrale ou « draguer  » un sedge au coup du soir ou une concentration de pêcheur, légitimement est là jusqu’à nuit noire, n’est pas forcément justifiée…Avec un peu d’observation des éclosions se produisent à des heures diverses , question d’exposition, de température ratio eau/air optimale.

La bonne imitation au bon moment , la période émergente, de l’éclosion, avec un peu de connaissance du biotope est excellente, d’où la nécessité d’anticiper (quand les mouches sont présentes j’estime qu’il est un peu tard ) avec des petites imitation flottaison basse en CDC cela y fait …

Sur cette photo vous remarquerez que les ailes ne sont pas encore affirmées, un stade précaire, pour l’insecte ….Stade que les truites raffolent…

Pèche de l’eau sur les gobages observés et non concrétisés hier…

Prises qui me confirme mon observation d’une part de la veille, l’heure de l’éclosion, selon certains spots cette heure varie …

Une prise comme celle ci sur la Haute Sioule ne s’improvise pas …Ce sont mes poissons préférés 30/33 cm…et pour ce secteur ce sont des poissons des plus respectables …

Pour les XXL .truites de 50/60 mon ami Leatitia au Domaine des Gerris me propose des poissons hors normes…

Une Fario magnifique et bien nourrie, ce qui en dit long sur l’éco système de la Haute Sioule …

Centimètre par centimètres je prospecte en péchant l’eau comme me l’avait montré mon ami Serge B…(l’inventeur du Viva )

Impossible de trouver une bobine de Viva, je fonctionne avec deux moulinets j’en met un de coté …et profite du deuxième sans possibilité de rechange (mon Ami Dom que je croise m’en a promis une sympa de sa part, sa gentillesse. Un passionné de la Sioule, on se croisera pour l’ouverture de l’ombre fin Mai, et un post suivra)…

Revenons à nos moutons , le Viva …J’appelle Benoit, pour un avis sur L’Otofly. Benoit toujours dispo; me réponds c’est un Viva…Effectivement, idem à l’identique, livré avec une bobine, à un tarif aux alentours de 80/90 euros …Je suis bluffé…Je ne puis que vous inviter à le tester ,..

Le job est fait …

Les prise en sèches s’enchainent …La soie de 4 de Lozere de mon Ami Michel est sur l’Otofly. Et belle « sauvageonne « 

Un gobage entre les deux blocs en haut en droite …

Mon imitation avec un quill d’un célèbre volatile de plume de Lozère que mon ami P. m’avait envoyé, se révèle d’une efficacité …

Voilà , un petit sujet qui j’espère vous donnera envie de remettre à l’eau toutes vos prises..

Philippe Chardonnet 02/05/2022.

Au plaisir de se croiser ..

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :