PECHE A LA MOUCHE SUR LA HAUTE DORDOGNE…


Bonjour;

Retour de deux sorties sur la Haute Dordogne dans la semaine . J’arrive sur le spot, que je n’avais pas fréquenté depuis quelques années, plus tardivement que prévu, j’ai manqué une croisée de départementales. Le soleil est haut déjà…Sandwich avalé, je pars en Tee Shirt, léger…La Haute Dordogne malgré la température élevé en ce début de semaine, affiche un niveau et un degré corrects, par rapport à d’autres rivières, mais je sens que la situation est précaire . Revenons à la pêche…

Je monte un duo de nymphe, mais vu les accrochages je modifie ma technique , une seule nymphe, et vu le fort vent , semi plaqué amont à courte distance pour être précis, c’est l’approche du pécheur qui dans ce cas est importante …Et casses le coup sur plusieurs veines par manque de discrétion …Je ralentis la cadence et l’approche est meilleure…Un bon placement aussi, face au soleil pour éviter que mon ombre couvre la fenêtre de vision de l’éventuelle truite en poste. Je prospecte ainsi dans les cinq mètres sur les profils de veine que je maitrise à mon niveau , une pèche trés technique, un dérivé de la pèche sous la canne et la pêche au fil plaqué… La seule possibilité pour exploiter efficacement ce type de rivière …C’est un compétiteur il y a quelques décennies m’avait montré cette technique qui ne s’applique que sur les rivières de cinq /six mètres , la polyvalence s’exerce sur une veine de sept/huit mètres, relativement profonde quatre vingt cm à un mètre un mètre cinquante … ce qui permet une pèche sous la canne même par un très faible courant , cm par cm…

Arrêt du fil …et le coloris des truites de la Dordogne se caractérisent et sont affirmés par ces « yeux noirs  » un superbe poisson

Je suis dans la « juste pêche  »

Les prises sont régulières …

Tout allait bien et c’était une superbe journée qui s’annonçait…Un orage imprévisible arrive et j’ai commis l’erreur de ne pas faire suivre la veste …Faire suivre tout le barda est 9.99/100 inutile mais voila cela est vérifié, je me retapes les deux kilomètres pour retourner à la voiture récupérer la veste de pluie …Retour au spot sous l’orage et … cela repart…

Peu de temps aprés le scion de pointe de la Jmc Compétition qui rend l’âme par des impacts répétitifs . Donc retour à la voiture , re deux kilomètres …Pour changer de canne . (au passage je vous préconise d’avoir toujours une canne de secours lors de vos sorties )

Je décide de laisser le coté amont qui ne me réussit pas trop et passe en aval…

Deux trois gobages, la Marryat est fait pour cela, c’est une de mes cannes fétiches pour une pèche de surface, une bonne stratégie qui récompense ces galères ci dessus .

Un spot splendide…

Voila pour cette première journée…

La canicule est arrivé en milieu de semaine et je retourne sur le spot, le niveau a dangereusement baissé, il fait 30 degré mais la température de l’eau est heureusement froide , pour un comparatif objectif , il s’agit d’une pêche digne d’un 15 Aout torride mais nous ne sommes qu’au 15 Juin …Les signaux d’alarme que je, nous alertons depuis 20 ans confirment malheureusement mes, nos craintes d’éclairés pour ne pas dire de voyants demeurés …Des donneurs de leçons tant politiques qu’écologique émettent des idées en place trop tardivement, comme d’habitude et voudrait imposer un diktat improbable et non négocié sur le cout des énergies (bien facile d’imputer la guerre en Ukraine et je suis solidaire bien sur de ce peuple qui subi une guerre digne du 19 ème siècle)… Je fais monter ma tension …Revenons à la pêche…

De beaux points noirs …

Superbe robe…

Une luminosité exacerbé par le soleil qui met la truite corrézienne en valeur…

Un mélange de couleur printanière, estival et automnale de part le vent qui par bourrasques jettent les feuilles à peine mature sur la rivière …

Au passage un bon retour de la JMC Passion…avec une réserve de puissance impressionnante .elle convient cependant mieux à un large arbor qui l’équilibre mieux que le Viva …

La canicule arrive et le poisson se cale peu a peu…

Une lame d’eau symbole de vie qui j’espère restera au dessus de ce cailloux pour la pérennité…

A bientôt …

Philippe Chardonnet 18/06/22

2 réflexions sur “PECHE A LA MOUCHE SUR LA HAUTE DORDOGNE…

  1. Bravo pour ces belles prises et merci pour ces jolies photos!
    Je peche entre Saint Sauves et le pont de fer, et les truites ne semblent pas avoir la même couleur, plus noir/gris argenté avec des points rouges, mais pas aussi vert/doré que les vôtres
    Différence de secteur ?
    Sur le secteur que je peche, d’énormes embacles véritables barrages naturel tout au long de la rivière, pas dégagés depuis des années, les truites ne peuvent pas remonter, et on parle de restaurer la continuité écologique, qu’ils viennent voir la réalité !

    J’aime

Répondre à Rivieres d'Auvergne à la Mouche Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s