QUAND LES FARIOS DU LAC SONT RECEPTIVES…


Bonsoir.

Une sortie sur le grand lac bleu avant la frai des crapauds qui arrivent et qui stoppent toutes  activité durant cette période, je ne sais pourquoi…

Un peu trop de monde en promenade, logiquement par cette première belle journée de Printemps ,les chiens à l’eau, les jets de pierre.

Se mettre à l’écart et lancer et ramener  sans cesse ; une technique particulière pour ce lac . Une légère aspiration, ferrage et fario à l’épuisette , taille aux alentours  du 30 ++

Affluence de touristes je me réfugie sous les rares branchages lancer , et montée ..

… Ferrage, épuisette …

Le vent se lève , je suis dans le « passage  » que seuls les initiés  connaissent et qui permet la traversée du lac, a raz le wader , la mouche dérive et …

…Ferrage et épuisette ….

Variantes, de la célèbre mouche du lac jamais inégalée , conçues  cet hiver qui se révèlent  cependant des plus opérantes .

A BIENTOT

OUVERTURE DU GRAND LAC D’AUVERGNE …


Bonsoir;

Depuis quelques jours le Grand Lac a rouvert, les conditions climatiques de ce Mardi m’incitent à tenter ma chance, le défi faire un poisson en sèche !

J’arrive  sur le site  et déjà un bon point, le Grand Lac s’est refait une petite santé précaire, au regard d’un Hiver que je classifierai de Normal et un mois d’Avril , qui est un vrai mois d’Avril .

Ci dessous les tourbières dans l’eau , les années précédentes, toute la partie droite de la photo  était à sec…

La neige est encore bien présente, le vent de Sud Est, laisse entrevoir un réchauffement..

Une tourbière bien alimentée..

 

Coté pêche , une jolie casse, pas venu venir, un joli décroché, puis je reprends le rythme, sur des arcs en pleines formes …

 

Allez une variante de la fameuse « mouche noire  » à posséder sur le Grand Lac…

Une pensée à mon ami Jérôme qui va se refaire une santé au soleil …

A Bientôt…

LAC (DU DIABLE) PAVIN A LA MOUCHE A DÉCOUVRIR EN AUVERGNE …


Bonjour

Lac Pavin venant de pavens (épouvantable) voici pour le décor.

Cliquez sur lien…

Un peu d’histoire  

Vu la chaleur caniculaire qui sévit, je me décide pour une sortie de pêche à la mouche sur le lac Pavin en barque, une sortie que j’envisageais depuis longtemps mais jamais concrétisée jusqu’à ce jour . Le ciel bleu et le soleil montrent une face magnifique du lac, par temps sombre et mauvaise météo , le terme « pavens »  prend toute sa valeur et il vaut mieux rester chez soi…

L’omble y est présent mais profondément, la truite aussi, par plus de trente degré ce sera le chevesne qui sera recherché. Merci a Mme pour les photos de l’auteur en barque.

Location de barque 5 euros 50 + 1/2 journée de pêche 5 euros avec carte fédéral pour un moment à découvrir avec les légendes en tête …

PAVIN1W

 

Mise à l’eau, au passage je précise que sans ancre , la pêche à la mouche des bordures relève de l’exploit, la pêche loch style est à tenter.Seulement le vent changeant nécessite des placements à la rame pour rejoindre ces zones et sans moteur cela devient vite épuisant…

PAVIN2W

 

Rame en main je prospecte les bordures…

 

PAVIN3W

 

Un gobage de chevesne enfin…

 

PAVIN5W

 

Tout surpris …Les éclosions de sedge et de Sialis sont nombreuse sans déclencher  une énorme activité cependant. L’approche en barque doit être soignée…

 

PAVIN7W

 

A mi longueur du lac (800 mètres de diamètre au passage)…

 

PAVIN6W

 

Des images digne de »Pirates des Caraïbes » …je laisse errer mon imagination…

 

PAVIN8W

 

Le vent se renforce ramenant la barque inexorablement sur la bordure…La pêche à la mouche devient impossible… ayant à l’esprit la dangerosité du lac, la prudence me dit de faire demi tour…

 

PAVIN9W

 

Je sens que je vais comprendre la signification de RAMER !!!

 

PAVIN10W

 

La berge est encore loin , mais le vent se calme …

 

PAVIN11W

 

Voila , la barque rejoint son ponton, et j’ai en tête un moment de solitude au milieu de l’antre du diable par une belle journée avec un sentiment étrange …

 

PAVIN12W

 

A BIENTÔT…

 

 

OMBLE/ARC EN LAC D’AUVERGNE…


Bonsoir;

Le soleil me laisse entrevoir une sortie en lac à 1200, quand j’arrive sur le spot mes espoirs sont ruinés par le vent glacial qui laisse un ressentit de température quasi négative, des pêcheurs à la bombette se rentrent frigorifiés et bredouilles, pas un bonjour, et un sourire narquois quand je monte mon bas de ligne qui vole au vent …Il en faut plus pour me déstabiliser et je sais que cela sera compliqué, en sèche d’autant plus…

Une heure sans espoir sous des bourrasques glaciales m’incitent à rentrer faire du montage, casse croûte qui redonne de l’énergie et c’est repartit et un ferrage trop appuyé et casse , je peste d’un juron bien connu, refait mon BDL , remet la mouche (dont je vous livrerais la formule de montage si vous le souhaitez, ) et relance, réajuste le bonnet et montée, ferrage et chevesne …deuxième séance de jurons ,rechangement de mouche et lors d’un calme relatif  du vent ,un gobage sans équivoque et ferré comme il se doit…

Un omble bien vif  qui repart à son élément.

SERV091W

 

Une arc comblera cette sortie lacustre délicate pour dire improbable en sèche…

 

SERV092W

 

Eau claire et glaciale…

 

SERV093W

 

A Bientôt..

UN MOIS APRES L’OUVERTURE SUR LA HAUTE SIOULE ET LAC ; BILAN MITIGÉ …


Bonjour

Après un début de saison qui démarrait  correctement, le retour du froid et de la neige ont changé la donne.L’eau glaciale de la fonte des neiges associée à des températures quasi estivale ce weekend s’avèrent néfastes à l’activité de nos truites. Effectivement l’écart de température entre l’air et l’eau est trop élevé pour espérer une éclosion et déclencher quelques gobages.

En lac de montagne idem le frai des crapauds est en avance de 15 jours à trois semaines.Durant cette période de frai l’activité des poissons est empiriquement et historiquement observée quasi nulle sur ce site. La température élevée de ce weekend a vu quelques baigneurs imprudents, j’attire l’attention que le contact avec les bestioles dont les grappes d’œufs sont toxiques et peuvent créer des allergies assez virulentes, ce qui m’est arrivé il y quelques années en relâchant des poissons et en pêchant au stream ou nymphes (réaction au contact de l’eau …).

La NAF sur la Haute Sioule avec des modèles classiques a rapporté régulièrement cependant des poissons de taille modeste sur des postes bien localisés et aux heures classiques les plus favorables à cette époque. Quelques prises en sèche sur l’apparition de quelques  » petites grises « .

Et une crainte le manque d’eau…

 

Imitations de petites grises qui fonctionnent bien …

 

BAE1W

 

A bientôt ..

OUVERTURE DES GRANDS LACS D’AUVERGNE…ET ECOLOGIE…


Bonsoir…

Une belle ouverture à 1200 m d’altitude, avec cette superbe prise, merci Thierry pour la photo, les ombles sont à fond, dommage , mais logique …Les températures  élevées m’ont incités à tenter en sèche…une bonne idée…Au passage le frai des crapauds est en avance de trois semaines…Le niveau du lac est impressionnant bas…

 

Une superbe fario pris en sèche à cette époque, étonnant, l’auteur qui remercie le photographe au passage..

 

OS1W

 

Je profite du passage d’une classe en découverte, j’écoute le professeur qui explique aux élèves …les tourbières…qui feront disparaître le lac dans le futur…Je suis persuadé que l’homme aura été plus rapide, mais bon profitons de l’instant présent…

 

Tourbière du servière …

 

OS2W

 

Sur le chemin du retour, tourbière à droite …

 

OS3W

 

A BIENTÔT …