PECHE EN AUVERGNE; OUVERTURE 2021.


Bonjour;

Pas de pêche ce Samedi d’ouverture cause travail et oui cela arrive…En ce Dimanche la Sioule affiche 5.1m3, un débit que j’affectionne mais plus tard dans la saison , un vent de Nord glacial, un peu de soleil , la pêche sera délicate, voire très délicate, deux pêcheurs quand j’arrive sur le No-Kill de Chato 9… »pas facile me dit l’un des deux …j’en ai décroché une belle depuis ce matin …c’est tout depuis ce matin 07h00″

Pas de monde, un signe, 5 pêcheurs rencontrés , un retour d’un , »il y avait deux leurristes , l’un a pris une belle » mais je ne saurais pas plus… Une pensée à mon ami P…en aval depuis ce matin 07h30, avec un soucis de Waders, heureusement un de ses comparses du jour lui en a prêté un , P…lors de notre échange téléphonique au retour (nous nous tenons toujours au courant sur la tendance de nos sorties ) me confirme une pêche difficile, cependant il prend quelques poissons de taille modeste, bravo!

Retour sur ma sortie qui débute logiquement sur les « midi  » pas dérangé, je me dis cela peut y faire, je déchante vite, rien de rien, même pas un « tactac… » (surnom local du tacon) qui contente le pêcheur sur des journées, comme me l’avait dis un jour mon ami ManuStage perfectionnement – Peche Sioule (peche-sioule.com) sur des moments qui fleurte avec la bredouille ..

Un arrêt j’y crois, mais non c’est un ombre de 40 que je ramène …Un peu dépité croyant avoir touché une belle Fario …Je change de secteur pour laisser le frai de Thymallus , j’en profite pour rappeler que sa pêche est logiquement fermée et changer de secteur demeure une obligation morale en terme d’éthique…

Je passe mon chemin et plus en amont je reconnais la gestuelle de mon ami Claude, la Dordogne, l’Allier, et Basse rivière d’Ain étant ses secteurs de prédilection. Nous nous sommes connus au fabuleux Lac Servières qui a été racheté et confié à notre FD 63…Un règlement à été mis en place, sans concertation des acteurs du site, avec une incongruité , pêche à la mouche autorisée sans marcher dans l’eau, ce qui est impossible (Claude fait partie de ces moucheurs qui ont pratiqués sur le Lac et me confirme cette aberration ,de proposer un produit mouche sur ce site relève de l’incompétence )…ou d’une approche timide en terme de préservation d’un site ou des mesures radicales m’apparaitraient plus logiques …En fait c’est pas compliqué, en tant que pêcheur cela me fait chi… mais l’activité pêche est terminée ! Les Anciens m’avaient appris ou traverser le lac, le fameux « Passage « ou seuls quelques pêcheurs initiés à la mouche s’aventuraient même en plein brouillard …Mrcel à 78 ans me racontait qu’un jour d’orage (un vrai) et que la foudre était tombée sur le Lac , (c’était un des rares à traverser le passage à cette époque )je vous cite ses propos « Brou.. Brou…). Je vous en raconterai d’autres..

Attention si vous prenez votre carte à l’époque du frai des crapauds, c’est impressionnant à voire, et dangereux, les bêtes pondent leurs grapelets d’œufs , toxiques , et allergisantes, en relâchant les poissons une année ..J’ai eu la main gauche quasiment paralysée (étant allergique) durant 24h au contact d’une eau ou les crapauds étaient présents , en principe aucune activité halieutique durant ce frai, mais j’avais trouvé un banc d’ombles réceptifs..

Donc pour conclure sur la protection de cet écrin, en terme de lac…Je préconise plus aucune activité humaine, (sauf celle du vin mais c’est un autre sujet ) baignades , chiens à l’eau , au passage l’activité animale en terme de pâture amène quelques 50 taines de bovins sur ce site qui devient l’annexe du lac d’Aydat …Limitation en terme de parking (pour rappel nous avions comptabilisé avec un garde l’été jusqu’a 1500 personnes )….etc …

*********************************************************

En ce Lundi vu les conditions climatiques annoncées ,la Sioule voit son niveau passé à 10 m3 à mon réveil, je m’oriente plus à une sortie réservoir , mais je regarde le niveau de la Couze Pavin , l’extension du parcours No Kill confirme l’excellente gestion de cette AAPPMA( un bonjour au passage à David S…) et m’invite d’orienter ma sotie sur La Couze…

L’extension du parcours historique, débute ici…

Le parcours no-kill de Chidrac donne l’exemple sur la Couze Pavin – Saint-Cirgues-sur-Couze (63320) (lamontagne.fr)

Novatrice une aappma qui monte en puissance au regard du travail mené!

Notre territoire | AAPPMA Chidrac – La truite de la vallée (aappma-chidrac.fr)

J’arrive donc sur ce secteur, avec une météo bien pourrie annoncée…Avec en toile de fond le début du nouveau No.Kill…Un pêcheur est en action et me dis qu’il vient juste d’arriver, je reconnais Mickae quand il s’approche, vu que le courant et mon audition déficiente empêche un dialogue …

Michae est un de ces pécheurs que j’estime, un excellent pêcheur, « qui ne se la pête pas « et avec lequel la communication en terme de partage concernant la pêche sur ce bassin de rivière est un plaisir, bassin dont je vais approfondir mes connaissances …

Début de session catastrophique de mon coté, une dizaine de nymphe laissée, la ligne vu que je teste en 16 /100eme, pour la belle saison, me fait un nœud irrémédiable à 10 mètres , obligé de refaire …une fois refait , reperte de nymphe; le juron quand il arrive on l’entend bien …Une truite décrochée la première de la saison , que je pensais vous mettre en photo ….De bon augure, la saison est lancée !

Les bourrasques de vent bémolisent l’action de pêche en terme de dérive , je m’apprête à rentrer, mais, je pense à la misère du confinement et qu’importe …je continue , je monte une de mes nymphes gagnantes sur les ombres en été et ….

Maintenant c’est plus la même , la chance me sourit …

Je monte la nymphe, qui me rapporte 3/4 poissons bienvenus , en pointe je monte la même … et..

Les poissons regroupés dans des fosses sont bien actifs …

Une belle session , Michae fait une excellente pêche sur le nouveau secteur en Nk , que je vais tester des que possible…

Un retour de test en live de « La Stratège »ci dessous ( un poisson de trente pris photo ci dessus) révèle une action impressionnante en terme de tenue (j’ai dévalé 10 mètres de courant sans crainte tant l’action met le pêcheur ,au moins moi en confiance) .Un merci à Jean Benoit pour cet excellente création ….

A Bientôt ..

Philippe Chardonnet 15/03/21.

EXCELLENTE SESSION SECHE …


Bonjour,

Retour au « Gerris », en ce jour de repos, en fin de matinée , l’activité de surface est impressionnante sur un étang lisse de chez lisse…Cette activité ne cessera pas de la journée, je l’avais rarement vue, des moments intenses certes, il y en a régulièrement, mais sur une journée entière c’est énorme. A croire que l’absence de « la gérante …Excellente pêcheuse en sèche  » fait sortir les arcs qui profite pour gober à tous va…Florent qui assure la permanence peut en témoigner …Je connais ces moments d’euphorie de surface, cela ne veut pas dire que la pêche sera facile bien au contraire…Mais constater le potentiel halieutique présent sur le domaine me laisse rêveur…

Les clients de cette journée, (propriétaires des voitures que vous pouvez apercevoir, sûr le parking à coté du Club House ou vous pourrez prendre quelques mouches issues de la sélection locale) auront passés une excellente journée..

Je me dirige vers un spot prometteur …en terme de gobages… Vous pouvez en observer un ,en face de mon indicateur orange en milieu de canne …

Une, deux heures formidables pour le pêcheur que je suis formé à la sèche, une journée ou j’aurais du prendre une barque …mais bon …

Des arcs comme je les aiment, pas énormes, mais dans les 50/60 cm et surtout une défense sans équivoque sur la qualité, le 14centième est la limite que je vous préconise …

Les prises s’enchainent, chacun à l’âme d’un champion ..Je sais que le moment de grâce sera de courte durée, mais savourons l’instant présent …

Après l’état de « Grace et de Grasses « la pèche devient aléatoire et le moment frustrant du désert au milieu des gobages renvoie les  » Héros » à leurs chères études , tout comme votre narrateur…

Un miracle se produit , Olivier arrive et deux poissons enchainés dans cette terrible épreuve…rien de rien on s’interroge , Olivier émet l’idée judicieuse d’ exuvie de chiro…et comme il y a activité sur les débris en surfaces …les micros de chez micros « insectes » serait une pêche juste , mais là mes compétences s’arrêtent..

Juste à l’approche fatidique de l’heure qui gave tout le monde , et avec le changement d’heure qui approche , le coup du soir n’aura que le nom …J’ose espérer que le lobbying pêche sera à la hauteur et que chacun fera une remontée auprès de notre Fd qui fera remonter ces données …L’activité pêche n’est pas plus vecteur que votre travail, car bien sur vous travaillez toute la semaine et être confiné sur votre Week End de détente ne va pas y faire …Bien sur des mesures sanitaires sont de rigueur…mais comme me dirait l’ancien « Que l’on ne nous ne prenne pas pour « DES JAMBONS »…A méditer !

A Bientôt P.C.03/03/21

UNE DOUCEUR PRINTANIERE AU DOMAINE DU GERRIS,ET DES GOBAGES !


Bonjour;

Après une quinzaine sans pêche, j’avais bétonné cette journée pour une sortie au Domaine du Gerris , journée que la météo annonçait belle. Cependant hier une marche arrière, en voiture, approximative, cause manque de sommeil, et le phare arrière droit reste par terre, les jurons quant à ma journée de pêche certainement perdue…Mais non je réussis avec de la chance à obtenir un rendez vous chez mon garage Dacia ce matin à 09h30…D’autre part mon assureur répond comme chaque fois que je le sollicite, en gros une fois par an …La déclaration de sinistre se fera Lundi , je retrouve le sourire après une nuit blanche, retour à la maison …rien n’est perdu …un café, un bisous à Mme qui le mérite bien, en train de me préparer « mes petits légumes  » vu que j’entame une période diététique …Bon après ces disgressions, j’arrive au domaine comme cela était prévu, ouf!

Un petit café offert par Laétitia, gérante du domaine, j’observe notre amie si tôt le café servi, s’entrainer en nymphe à vue sur un poisson, je m’approche mais effarouche le poisson qui allait s’emparer de la nymphe …Le ton est donné ! des poissons actifs et hyper méfiants

Arès des refus et refus de mes nymphes à vue , par ce magnifique coup de midi ensoleillé…Je crise, de temps à autre un gobage, puis deux, puis une mouche patine sur l’eau et « hop » je vois engamer, je persiste en nymphe mais après un poisson raté en une heure, je me dis « la pêche est en sèche » et c’est parti…

Chiros, sedges tout y passe, rien de rien, je gratte dans mon sac et sort une boite oubliée, les mouches du Lac Serviere de la belle époque, les fameuses noires qui m’ont rapporté de beaux ombles …Comme d’habitude je vous livre le montage sur le blog à la demande …

Je fais « patiner » la mouche en imitant le déplacement des insectes sur l’eau, un sillage un arrêt du poisson, ré accélération et re suivi et prise… une défense et une magnifique Léopard rejoint l’épuisette pour la photo . Un poisson que j’apprécie et surtout en sèche .

Les gobages continuent , lorsque la soie touchent l’eau, les poissons « prennent du recul « , bien sur la canne et moulinet sèche est à la maison, je ne croyais pas que la journée serait printanière à ce point , et je fais avec la soie de 7 en rallongeant la pointe …

L’activité perme de s’amuser, une pêche comme je les aime pas facile mais pas trop difficile, non plus, bien agréable et qui permet de faire le vide dans la sinistrose ambiante liée à la crise sanitaire …

Une fario pas énorme cependant mais qui se bat comme un diable et qui m’amène presqu’au backing… la fario reste magnifique …

Les gobages et/ou marsouinages , comme vous pouvez le voire ci dessous atteignent leur paroxysme en terme d’intensité…

Prise d’arc batailleuse à souhait, poisson à la nageoire sans défaut, qui caractérise le travail de qualité piscicole de nos gestionnaire du site .

Un peu fatigué d’une nuit sans sommeil, je rêvasse en fixant ma « noire du grand lac d’antan » un gros remous à proximité, je fais « patiner », le sillage qui suit me laisse augurer un beau poisson , la gueule s’ouvre en avancent derrière ma mouche et se ferme sur l’imitation, léger relever de canne, ferrage ferme sans excès pour éviter la casse (comme précédemment) .Et ce superbe bécard se prête à la séance photo…

L’heure du couvre feu arrive, nous privant d’un coup du soir cependant incertain, chacun se regarde ravi d’avoir passé un excellent moment .Un au revoir rapide à Laetitia …Arrivée à la maison 18h 01.

A bientôt

Philippe Chardonnet 05/02/21

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :