GARDE PECHE PARTICULIER SUR LA SIOULE.ACTEUR DE LA PRÉSERVATION DU MILIEU AQUATIQUE.

1) RÔLE ET MISSIONS

(document de la FEDERATION  DE PÊCHE DU PUY DE DÔME)


Dans nos structures associatives, le garde particulier occupe une fonction capitale dans le rôle dévolu à nos instances associatives. Disposant de deux agents, dédiés tout particulièrement à cette tache, la FDPPMA du Puy de Dôme peut également s’appuyer sur le réseau de ses 50 AAPPMA et des bénévoles, disposant du titre de « garde particulier ».Leurs missions et pouvoirs sont nombreux et viennent compléter celle des agents d’état qui abandonnent progressivement le contrôle de la police de la pêche. Elles s’exercent sur plusieurs points :

– Contrôler les cartes de pêche et les papiers complémentaires associés,

– Demander à tout pêcheur d’approcher son bateau et d’ouvrir paniers et autres réservoirs à poisson,

– Saisir les instruments de pêche en infraction, ainsi que saisir les lignes, filets, engins et autres instruments de pêche prohibés et saisir ceux, non prohibés, utilisés en cas d’infraction,

– Saisir aussi le poisson pêché, transporté, vendu ou acheté en infraction aux dispositions du titre ci-dessous et des textes pris pour son application.

 

Ainsi, ils sont d’abord les garants du respect de la réglementation générale définie au sein du Code de l’Environnement,et concourent par leur action, au maintien d’une ressource piscicole de qualité.

Mais leurs rôles ne s’arrêtent pas là. Parfaits connaisseurs de leur territoire respectifs, souvent passionnés, ils exercent une veille permanente, 365 jours par an, de la qualité des eaux et de son environnement immédiat. Premiers témoins des agressions, ils permettent la constitution des premiers éléments de constat nécessaire à l’action future de la police de l’eau, organisée et contrôlée par les instances d’état compétentes (ONEMA, ONCFS, Gendarmerie,…).

Informant ou éduquant les adhérents des AAPPMA, leur rôle pédagogique indéniable permet de faire circuler l’information jusqu’au plus profond des vallées éloignées. Hommes de terrain, soucieux du maintien de la biodiversité qu’il contribue à défendre, ils sont un appui précieux de nos politiques de gestion et le premier relais des pollutions que subit notre patrimoine commun.

Devenir « Garde particulier », pour un membre actif de nos associations est toujours possible, sous réserve de disponibilités et des besoins de l’AAPPMA pour laquelle vous souhaiteriez vous engagez. Notre Fédération vous accompagnera par le biais de formations portant sur des notions juridiques de base, d’écologie appliquées à la protection et à la gestion des milieux naturels aquatiques et à ses ressources piscicoles, sur la réglementation de la pêche en eau douce, et sur les connaissances halieutiques nécessaires à l’exercice de vos fonctions. Mais aussi et surtout elle vous dispensera les éléments constitutifs de notre déontologie commune, garante d’une action juste et universelle.

La garderie plus qu’une mission, un engagement au profit de tous !

Accueil

 

2) Motivations personnelles

Durant quelques années passées dans la région de Nîmes,mon compagnon de pêche auquel je dois beaucoup me fit découvrir La Vis,une magnifique rivière,nous nous rendions régulièrement sur le secteur du Cirque de Navacelles,il devint GPP(Garde Pêche Particulier),en le suivant lors de ses contrôles et profitant de cette expérience ,j’eu envie d’exercer cette mission.

De retour sur le Puy de Dome ,après mutation ,j’eu l’opportunité de rejoindre L’aappma de Chateauneuf et de m’investir.Je regagnais la garderie locale ou j’ai pu bénéficier de l’expérience d’un excellent garde M. P.Je profites de cette occasion pour le féliciter de son travail sur la Basse Sioule  .Cependant mes contraintes professionnelles et familiale me firent quitter cette AAPPMA et cette fonction ….Mais c’était sans compter le temps et une vocation reste une vocation..
M’étant rapproché de mon site professionnelle et à une distance raisonnable d’un secteur de pêche ,je rejoignis l’APPMA de Montfermy sur la Haute Sioule en simple adhérent,lors d’un contrôle par le GPP local V. B.,nous eurent l’occasion d’échanger et celui ci me proposa de rejoindre la garderie.La vision commune sur la protection du site ,la notion de partage ,avec un respect stricte du poisson fut un excellent vecteur de motivation,d’autant que disposant de temps libre en journée dorénavant,le fait de constater des infractions et ne pouvant intervenir légitiment,j’acceptais spontanément cette mission.
Formation de base à la FD et c’était parti .
GPP1

3) Retour d’expériences

  • De la colère et du dégoût

Un matin de printemps,je me rend sur mon site de pêche de prédilection ,on me rapporte que le groupe de pécheurs  ,en train de casser la croûte ont conservés des truites non maillées …Je les aborde et leurs demande si la pêche a été bonne ,la réponse est positive ,je demande si je peux voir les prises(sans m’être présenté).Un des pêcheurs fier de lui ouvre la glacière pleine de truites dont la plupart des truitelles..

  • Des craintes

Le niveau bas des eaux,et la sécheresse de cette été 2015.

  • De la sidération

Je vois arrivé un homme en bleu de travail il sort un lancer d’une autre époque,je lui demande sa carte , »je n’en ai pas je reste qu’un quart d’heure »…..

Un pêcheur à la cuiller dans le No Kill (technique interdite) devant le panneau me dit qu’il ne voit pas ce qui est écrit.

« C’est quoi un ardillon…je ne le vois pas » (sur No kill proscrits)

  • Des fous rire (intérieur)

Sans que je ne lui ai demandé,un pêcheur de bonne foi veut absolument me montrer sa carte …mais l’a oublié …il vide son 4*4 de fond en comble …pas moyen de l’arrêter …(il enverra la photocopie au siège de l’AAPPMA.)

« Vous faites un beau métier Monsieur »…. (bénévolat..)

« On a pas le droit de garder de poissons dans le NoKill ? »

  • Du plaisir et du partage.

Aider un jeunot et lui faire prendre sa première truite en lui donnant la mouche appropriée.

La rencontre lors de contrôles de pécheurs  qui sont devenus des amis.

 

QUELQUES ILLUSTRATIONS DE CE QUE PEUT RENCONTRER LE GGP (à suivre)

 

4) Conclusion

La mise en place de parcours NoKill a accru le rôle de la garderie en terme de communication,la notion de répression ,dressage de PV (avec ses difficultés d’aboutissements) contribue à l’évolution des mentalités .Globalement un changement du comportement du pécheur (même s’il reste des récalcitrants) se met doucement en place sur ce secteur ,mais vigilance

 

GPP3

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s