VOEUX 2021…L’EDITORIAL DE RIVIERES D’AUVERGNE A LAMOUCHE.


Bonjour ;

Rétrospective d’une année 2020 délicate .

Début de l’ouverture , une truite et une terrible nouvelle nous tombe sur la tête, tous confinés. La pandémie monte en puissance, les pêcheurs à la mouche saturent leurs boites à mouches, les réseaux sociaux affirment leurs utilités en rapprochant les pêcheurs renforcent leurs amitiés virtuellement. Robert, Olivier nous offre des rendez vous par Internet, merci à eux. Chacun commence à s’interroger, va t’on retourner au bord de l’eau ? Certains, à la marge cependant, ne se posent pas de question et vont pêcher …Puis l’activité économique tombe en panne, nous entendons parler d’un autre choix sociétal…La crise économique est là, seuls les services publics et grandes surfaces, tant décriés fonctionnent et sans protection . Les commerces fragiles sont fermés sans concertation , à la limite de la connerie dans certains cas…L’histoire « jugera  » la gestion de la crise .Je pense que les élus locaux auraient du avoir d’avantage de pouvoir , réunions exceptionnelles, de crise …Pas de port de masque obligatoire à cette période ….

La pandémie se stabilise et le confinement n’est plus de rigueur et les pêches révèlent de beaux poissons, comme quoi…bien sur beaucoup vont « viander » sur d’eux, considérant que les réserves sont toujours inépuisables …La leçon de la nature n’est pas comprise …Les vacances arrivent, la canicule s’installe, 2021 sera l’année tristement la plus chaude .

La rentrée arrive avec un retour en force de la COVID , re confinement, aléatoire, mais l’économie et le modèle sociétal n’est pas remis en cause . Le couvre feu, les laisser passer rappellent aux plus anciens les périodes narrées par leurs parents, grands-parents la période noire de la guerre …Les journaux même les plus neutre affichent en titre « Boulot/Dodo/Boulot ». Les petits perdent l’habitude de faire la bise, porte le masque, et sont potentiellement traumatisé par les infos en boucle des plus angoissantes, Covid , attentat, les inconscients ridicules se retrouvent sur des sites pour des Raves , les voitures déversent via leur équipement audio des basses à un volume relevant de l’explosion, un semblant d’affirmation d’exister … Triste époque à laquelle je me sens de plus en plus ne plus appartenir…

Je pense à mes cailloux sur lesquels je pose mon cul pour refaire ma pointe, rattacher une perdigon ou une sèche, par une belle journée de début d’été , pas trop chaude ou les poissons, la rivière ,tout est en ordre …seul à méditer …

A bientôt

Philippe Chardonnet 06/01/21

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s