DE L’OR EST ARRIVE SUR L’AUVERGNE …


Bonjour,

Pas de posts depuis quelques semaines, et pour cause l’Auvergne se trouve confronté tout comme les autres régions au réchauffement avec des niveaux d’eaux catastrophiques , je pêche actuellement les secteurs que je prospecte logiquement fin Aout …bien sur tout le monde devient alarmiste, avec une prolixité qui vogue au gré du vent et des modes, jusqu’à mon entreprise qui met en place une communication environnementale , une excellente initiative du reste …Les acteurs de terrain sont bien évidemment des « Blaireaux « et non consultés…Pour ceux qui me suivent et me connaissent, avec mes ami, le signal d’alarme date d’au moins 20 ans …Mais bien sur nous étions des huluberlus à l’époque …Une fois de plus j’attire l’attention et cela reste valable consultez les acteurs de terrain, je renouvelle mon appel …

Apres une période de canicule d’une Rivière qui crève à 3.2 m3, au passage merci aux barrages(et je ne suis pas fan et vous le savez) qui maintiennent un débit des plus faibles ,pendant que certains se gavent en projection en massacrant la rivière avec des micro centrales ,acteurs qui devraient travailler, de fond et concertation avec les AAPPMA locales …

Laissons ces débats, si il n’y a pas d’eau les turbines ne fonctionneront pas et la vallée sera morte…

Un exemple mis en évidence du réchauffement …

De l’or, de l’eau est arrivé , merci..

Je vois des cannes dans l’arrière des voitures qui rentrent …Le lombric a frappé, qu’importe la technique et je serais heureux d’apprendre qu’une 50/60 a été prise et relâchée , mais ce ne sera pas le cas… Et un géniteur est à un stade d’arrêtes à cette heure …Dommage vraiment dommage…pour les rares poissons qui restent, difficile d’incriminer les gardes bénévoles … une personne me le fait remarquer …Non c’est une nouvelle politique qui avec mes amis de la FD doit être mis en place …En terme de consultant et d’historique, je penses encore pouvoir participer à une pérennisation du patrimoine halieutique, dans un cadre touristique/ économique un défit à une barre très haute … Après je n’ai pas la prétention de changer la face du monde…

Je profites du spot pour affirmer mon soutien pour mes amis de Chato 9 touchés par la grêle, et le travail et disponibilité des équipes municipales, des sapeurs pompiers et notamment J.Y. maire de la commune et de sa femme F…

A Bientôt .

Philippe Chardonnet .

PECHE A LA MOUCHE SUR LA HAUTE DORDOGNE…


Bonjour;

Retour de deux sorties sur la Haute Dordogne dans la semaine . J’arrive sur le spot, que je n’avais pas fréquenté depuis quelques années, plus tardivement que prévu, j’ai manqué une croisée de départementales. Le soleil est haut déjà…Sandwich avalé, je pars en Tee Shirt, léger…La Haute Dordogne malgré la température élevé en ce début de semaine, affiche un niveau et un degré corrects, par rapport à d’autres rivières, mais je sens que la situation est précaire . Revenons à la pêche…

Je monte un duo de nymphe, mais vu les accrochages je modifie ma technique , une seule nymphe, et vu le fort vent , semi plaqué amont à courte distance pour être précis, c’est l’approche du pécheur qui dans ce cas est importante …Et casses le coup sur plusieurs veines par manque de discrétion …Je ralentis la cadence et l’approche est meilleure…Un bon placement aussi, face au soleil pour éviter que mon ombre couvre la fenêtre de vision de l’éventuelle truite en poste. Je prospecte ainsi dans les cinq mètres sur les profils de veine que je maitrise à mon niveau , une pèche trés technique, un dérivé de la pèche sous la canne et la pêche au fil plaqué… La seule possibilité pour exploiter efficacement ce type de rivière …C’est un compétiteur il y a quelques décennies m’avait montré cette technique qui ne s’applique que sur les rivières de cinq /six mètres , la polyvalence s’exerce sur une veine de sept/huit mètres, relativement profonde quatre vingt cm à un mètre un mètre cinquante … ce qui permet une pèche sous la canne même par un très faible courant , cm par cm…

Arrêt du fil …et le coloris des truites de la Dordogne se caractérisent et sont affirmés par ces « yeux noirs  » un superbe poisson

Je suis dans la « juste pêche  »

Les prises sont régulières …

Tout allait bien et c’était une superbe journée qui s’annonçait…Un orage imprévisible arrive et j’ai commis l’erreur de ne pas faire suivre la veste …Faire suivre tout le barda est 9.99/100 inutile mais voila cela est vérifié, je me retapes les deux kilomètres pour retourner à la voiture récupérer la veste de pluie …Retour au spot sous l’orage et … cela repart…

Peu de temps aprés le scion de pointe de la Jmc Compétition qui rend l’âme par des impacts répétitifs . Donc retour à la voiture , re deux kilomètres …Pour changer de canne . (au passage je vous préconise d’avoir toujours une canne de secours lors de vos sorties )

Je décide de laisser le coté amont qui ne me réussit pas trop et passe en aval…

Deux trois gobages, la Marryat est fait pour cela, c’est une de mes cannes fétiches pour une pèche de surface, une bonne stratégie qui récompense ces galères ci dessus .

Un spot splendide…

Voila pour cette première journée…

La canicule est arrivé en milieu de semaine et je retourne sur le spot, le niveau a dangereusement baissé, il fait 30 degré mais la température de l’eau est heureusement froide , pour un comparatif objectif , il s’agit d’une pêche digne d’un 15 Aout torride mais nous ne sommes qu’au 15 Juin …Les signaux d’alarme que je, nous alertons depuis 20 ans confirment malheureusement mes, nos craintes d’éclairés pour ne pas dire de voyants demeurés …Des donneurs de leçons tant politiques qu’écologique émettent des idées en place trop tardivement, comme d’habitude et voudrait imposer un diktat improbable et non négocié sur le cout des énergies (bien facile d’imputer la guerre en Ukraine et je suis solidaire bien sur de ce peuple qui subi une guerre digne du 19 ème siècle)… Je fais monter ma tension …Revenons à la pêche…

De beaux points noirs …

Superbe robe…

Une luminosité exacerbé par le soleil qui met la truite corrézienne en valeur…

Un mélange de couleur printanière, estival et automnale de part le vent qui par bourrasques jettent les feuilles à peine mature sur la rivière …

Au passage un bon retour de la JMC Passion…avec une réserve de puissance impressionnante .elle convient cependant mieux à un large arbor qui l’équilibre mieux que le Viva …

La canicule arrive et le poisson se cale peu a peu…

Une lame d’eau symbole de vie qui j’espère restera au dessus de ce cailloux pour la pérennité…

A bientôt …

Philippe Chardonnet 18/06/22

HAUTE SIOULE…DELICAT!


Bonjour ;

La chaleur de cette fin Mars, le déficit en eau, (des niveaux d’étiage et le peu qui coule reste de l’eau de neige), vent de Nord Est et ciel bleu, une pression de pêche logique en ce début de saison , bémolisent logiquement les prises. Comme je relativisai et exprimai à mon ami Phil…nous ne sommes qu’en Mars et ce n’est pas la meilleure période …Quelques gobages sporadiques incitent une sessions sèche durant 2/3heures sur des secteurs bien exposés. La polyvalence est de rigueur…

Une belle prise et paradoxalement assez grasse par rapport aux prises précédentes..

Compliqué … Mais pas désespéré.

Vu d’ensemble d’un spot exceptionnel ou je me ramasse , belle leçon d’humilité .

Une polyvalence avec deux cannes délicates sur le secteur encombré mais nécessaire pour ne pas pêcher à contre temps, comme je l’ai fait avant hier , par contre pénible les deux cannes ..

Un passage à vide en nymphe et je m’apprête à tester un gobage, en changeant de moulinet, j’insiste sur la veine et …

Gobage, ferrage.

La verdure revient mais péniblement; la sécheresse devient une option envisageable …Les climats bouleversés peuvent engendrer un scénario différent , crue etc , mais mes quarante années au bord de l’eau ne sont plus un cadre de référence, tout juste une comparaison par rapport à mes carnets de pêche … Saison 2018 j’avais noté pour le mois de Mars ; « Conditions hivernal avec de la neige donc de l’eau  » qui s’est poursuivi jusqu’au 25/04/18 avec enfin la première prise en sèche .

Une petite prise pour terminer la sesssion.

A bientôt.

Philippe Chardonnet 28/03/22

L’ALLOWEEN DE L’ALLIER ….LES OMBRES EN RAFFOLE…


Bonjour,

Session montage après un montage validé sur l’Allier en sèche, un montage que j’ai crée, et qui ravit le pêcheur en sèche que je suis. L’Allier et sa petite soeur l’Allagnon en 2ème catégorie nous offrent une splendide arrière saison pour la recherche du Thymallus Auvergnat…J’avais monté une petite émergeante pour un test, ce test fut positif sur ma sortie avec mon ami Olivier…Je cherchais un nom à cette création personnelle, qui identifie votre auteur, pas facile…Puis j’entends frapper à la porte , je vais ouvrir, des enfants avec des masques viennent nous solliciter, Mme sort le paquet de bonbons, les enfants nous remercient …et EUREKA , je l’ai le nom de mon montage perso …L’ALLOWEEN DE L ‘ALLIER …que je vous partage bien sur ..

Le matériel de montage ;

Hameçon Masudzuri BL, en 18 ; fort de fer sur des petites mouches, il ne faut pas lésiner en terme de robustesse à partir de cette taille ….

Cerques; Fibre de coq pardo .

Abdomen; , et c’est là une des particularités , kill de vautour naturel (merci Patrick) introuvable…

Thorax; Dubbing de phoque gris ardoise , le fameux Blue Dun , si vous êtes intéressé par ce produit , je ne répond que sur le blog, bien sur …et c’est gratos ;))

Aile ; Parafibre + CDC

Quelques fibres de Pardo pour les cerques , ne vous laissez pas impressionnez par le fort de fer de l’hameçon(sa masse favorise une légère immersion pour accentuer une émergeante ) , et en super macro…

Le fameux kill de vautour mis en attente …

Enroulez à fibre jointive …Un superbe rendu et le vautour c’est costaud

Placer la fibre et l’ajuster….

Ajuster l’aile en sculptant une forme cohérente …

Positionnez une pointe de CDC …

Noeuf final …

Voila mon Halloween de l’Allier , nul doute qu’elle marchera chez vous …

A Bientôt …

Philippe Chardonnet 31/10/21.

RETOUR DE MATERIEL: SAISON PREMIERE CATEGORIE 2021…


Bonjour;

La saison 1ère catégorie vient de s’achever et je vous fait un retour du matériel utilisé en mode intensif trois sortie par semaines et en matos il me faut du costaud surtout en Auvergne ou l’on ne pêche pas sur du gazon…

Premier retour sur les cannes utilisées; du classique et du moderne …

Marryatt en sèche et la Stratège en NAF. Découverte de cette année dont je vous avais parlé il y quelques mois.. Cette canne au fil des semaines s’est fait une unanimité , tant par les blogs que dans la presse spécialisée…Pour mon avis une canne que l’on oublie en action de pêche reste un élément de fiabilité, vos TMS et tendinite apprécieront la légèreté…Merci à un de nos champions JBA…La qualité des éclosions en Juin m’a amené à pêcher à deux cannes montées pour être efficace…Donc j’ai dépoussiéré ma Marryat que je n’utilise qu’en sèche et qui m’a procuré de belles émotions sur les ombres et truites de 40 en activité de surface sur la Sioule, fait assez rare et sur un secteur bien localisé , que je ne m’explique pas …je ferais un suivi l’année prochaine …

Coté moulinets , du sur et polyvalent, sur un de mes Vivas.(relli) , l’ajout de kit tel cet adapteur Nymph au Fil est indispensable …

Coté large arbor , cet excellent moulinet que je m’étais offert il y a 5 ans lors de mon arrêt du tabac…

Coté Waders que de la satisfaction en retour sur une saison ! Et SAV au TOP…

Coté chaussures de Wading c’est le nerf de la Guerre…

Un échange avec Sébastien pour régler le petit soucis au dessus de mon pouce comme vous pouvez le voir et tester une QS , sans doute à la réputation de la marque …Autrement comme les rangers de l’armée , lourd au départ , mais pantoufles après, je vous ferais un suivi…

Un excellent concept, les poches aimantées sont exceptionnelles , j’ai sollicité Frédéric pour un travail en terme de fiabilisation au niveau des coutures et les fermetures éclairs de derrière, une fois amélioré , ce gilet déjà primé deviendra une référence !

Des petits rien

Trucs et astuces ; des sacs de cuisine zip pour conserver vos bobines de fils et ou autres au sec…

Et un petit concept perso, sur vos coques de téléphone , une petite bande fluo pour retrouver facilement votre portable, surtout s’il est en mode silencieux, la couleur resort facilement dans le Bazard quand vous pliez les gaules ….

A bientôt .

Philippe Chardonnet ….24/09/21.

FERMETURE 2021…SOUS LA PLUIE …


Bonsoir;

Fermeture au regard des pluies qui ont gonflées les rivières d’Auvergne, ma fermeture par défaut se fera sur la Basse Sioule , les barrages ont lâchés, les niveaux sont tout à fait pêchables mais l’eau est fortement teintée , ce sera délicat.

J’avale le sandwich, vite fait ,et on y va motivé…pas un pêcheur, tant mieux, mais c’est un signe…Je croise Manu en plein dressage de Syca…il me confirme que la pêche est délicate…

Comme vous le constatez ; la pluie est intense sur le site …

Délicat, dur de chez dur, je ne veux pas rester sur ma bredouille d’hier … Je racle de chez racle …trempé , je me reprends en trois fois pour ne pas rentrer …

Mon ami Manu m’avait dit un jour « des fois t’es content de prendre un tacon » c’est une petite truite qui me récompense et valide ma fermeture , un challenge perso…

Le spot avec ses chambres d’hotes , naguère c’était une filature ou j’ai travaillé pour me faire un peu d’argent de poche quand j’étais au Lycée durant les vacances …

Une autre truitelle me satisfait vu la délicatesse de la sortie ..

Le plat « Historique de la Pèche en Sèche sur la Sioule  » … »Le plat de chez Dudu » ou Paco il y a 40 ans m’avait initié à la Noyée …Un plat bien désert …

Une autre petite me laisse augurer d’un potentiel à venir …

La pluie s’intensifie et je sais que c’est fini pour cette année, je rentre …

A bientôt.

Philippe Chardonnet 19/09/21…

ALAGNON UN JOUR, ALAGNON DEUX JOURS, ALAGNON TOUJOURS …


Bonjour;

Après une grosse déception, suite à une compétition amicale annulée à Chateauneuf à cause de lâcher de barrage (plein)…Qu’importe l’apport d’eau est essentielle, je constate une évolution tangible du réchauffement climatique, même si de mémoire j’ai connu des mois de Juillet sous la pluie…

Cette déception passée, il faut rebondir aller de l’avant …J’épluche mes carnets de pêche et il y a un coin qui pêche sur l’Alagnon…

A cette hauteur, l’orage est passé, l’eau est redevenu claire, quelques gobages me redonnent le sourire …

Ici l’eau est limpide , les truites bien sur ne sont pas énormes, nous sommes sur la partie haute , mais l’occasion de pêcher en sèche à vue, et je ne m’en plains pas …je penses au 40 m3 de la Sioule…

Montée franche, belle défense sur un gobage et à vue …

Une belle veine ou je laisse mon imitation prendre son temps de se promener sur les veines …

Résultat garanti, la majorité des prises en sèche seront de l’ordre de 20/25cm…

Un public s’approche …

Une prise est appréciée…

La foule arrive…et par humilité je laisse le spot .LOL…

Un verre offert par mes amis de la Ferme Auberge…et je rentre, content d’avoir pu pêcher en sèche à vue, qui permet de revoir vos basiques , placements, dérives etc..

Ce Dimanche;

Changement de décors, l’eau est encore haute mais la bonne connaissance de la rivière permet d’appréhender quelques dizaines de mètres pêchables …

Le choix du lestage, réglage de la hauteur de pêche, sur des veines sensibles, car exposées au vent, des dérives aléatoires qui calent le poisson, le fil semi plaqué amont, procure des poissons 20/25…Mon ami Philibert me rejoint, et me confirme la délicatesse de la pêche…due au vent qui pousse aval…

La confiance en ce spot , me récompense …

Le tonnerre gronde, une bonne averse d’orage , mais plus de vent, enfin la dérive est bonne, après avoir fait trois fois les deux cents mètres de rivière… La pêche est enfin juste ..Le bon lestage , le bon réglage, le bon duo de nymphe, surpris par la couleur qui ne fonctionnait plus, retour au basique, et une touche splendide …Une belle bataille …j’ai du mal à me placer aval pour epuisetage, mais c’est fait et photo…

Je repasses sur les 50/cm2, que le vent m’a empêché de prospecter proprement en trois fois, mais sous une pluie battante , une touche que j’attribue à un ombre, mais il n’en ait rien cette superbe fario se rend …et me fait savourer cette sortie …La pluie s’intensifie , le tonnerre est plus fort , je plie …

A bientôt …

Philippe Chardonnet 27/06/21.

OMBRE 2021…OUVERTURE …EN SECHE


Bonjour :

Pour un petit soucis familial, ma journée de pêche d’hier est réduit à néant, je vais visiter ma trés vielle tante , à l’hôpital….Je rentre sur les 18h…Ma petite femme pour me remonter le moral, au regard de journées compliquées m’a préparé une super Gigolette de Lapin au vin blanc …Je me régale , et demain va y faire …

Le réveil sonne à 05h45…J’ ouvre le volet des trombes d’eaux …c’est plié et me recouche …Le réveil resonne à 08h00… ).. J’y vais , c’est clair, une ouverture de l’ombre cela ne se rate pas …

Mon ouverture sera en Sèche , un challenge …

Malgré la pression de pêche, une dizaine de pécheurs, en Nymphe , alors qu’éthiquement la pêche est en surface au regard de l’activité des éclosions de sedges, olive, eccdyo..etc …des poissons qui sont sur sollicités …

Ouverture et objectif atteint..

Des trombes d’eau qui me font plaisir…tant la déficience de notre pétrole Auvergnat est dramatique ..Si il n’entre rien en haut , les 4/5 m3 en aval des barrages s’expliquent.

La pluie redouble d’intensité, mon imitation en CDC est détrempée…

Pas un gros pépère mais un beau sujet.

Une accalmie, un gobage qui ne trompe pas, un passage, deux passages et au troisième, la mouche est gobée, l’ombre dévale plein pot dans le courant, je ne peux rien faire …et décrochage …

Sur le plat, je prends un ombre qui repart vite à l’eau.

La saison démarre .

A Bientôt.

Philippe Chardonnet 17/05/21

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :