PECHE AU FIL SUR L’ALAGNON…


Bonjour,

Une rivière que je pratique depuis plus de 20 ans …et que je commence à connaitre , je l’aborde en ce Dimanche avec un niveau tendu, je déconseille aux débutants et/ou non sportifs de faire preuve de prudence et de choisir les secteurs propices…

Les services d’un guide pourront faire gagner du temps, vous n’avez que l’embarras du choix, tous sont excellents et amis…

Un rappel les deux No-Kill (Le Paschou et la Chapelle/Alagnon n’autorisent pas la pêche en marchant dans l’eau , le gazier qui ne respectait pas, certainement par manque de connaissance , fouettait à tant le mieux…;((…)

Photo du spot « pêchable ». cela court, mais jouable..

Les prises se succèdent, des truites pas énormes entre 25/28, mais qui vous mettent les tapes qui vont bien…

Une cache à chaque niveau de la rivière en terme de m3…une couche de rochers à l’air en plus, soit 4 colonnes (ici il y en a trois) sont nécessaires pour une pêche standard, pour être explicite , un mètre d’eau pour atteindre la base de l’HLM à truites , formulation imagée et réaliste de mon ami JBF.

Taille standard, mais les touches sont agressives, qui procurent de belles sensations .

La …c’est du bonheur !..le célèbre Thymallus de l’Alagnon…

Il y a des fois ou cela y fait, des moments qui vous font oublier la morosité ambiante …

Bien sur vous le savez, ces prises, sans être exceptionnelles…sont gratifiantes…

Voila, sans fausse modestie, une journée exceptionnelle, technique au regard du débit

Quelques photos vous l’aurais compris, que je dédicace à mon Ami Patrick …

A bientôt

Philippe Chardonnet 31/05/21.

DECOUVERTE DE LA HAUTE SIOULE…LES MOUCHES DE MAI .


Bonjour;

Effectivement , le touriste pêcheur peut axer sa sortie et miser pour une découverte de la Haute Sioule, fin Mai , début Juin…dans le cadre d’un objectif; prendre une fario de la Sioule, sur une mouche de mai, ce qui sera particulièrement gratifiant…Voici venu le temps des « Danica et Vulgata »…Tant attendu, ces Mouches de Mai redonne un titre de noblesse à la Pêche à la Mouche Sèche .

Voila le mastodonte des éphémères…

Pourtant tout n’a pas été facile, un gobage le long de cette bordure. Pas une mouche de Mai en vue, je monte mon sedge préféré, rien, ma petite olive, rien…Je me dis que j’ai calé le poisson…et le « miracle « se réalise, je vois sortir une, puis deux , puis trois mouches de Mai, et GOBAGE… Je suis dans le timing du début d’éclosion . Je range mon sedge et mon olive pour tester une nouvelle imitation à un stade émergeant . Du point de vue hameçon (au passage merci Eric LL) j’ai trouvé ce qu’il me fallait …

Deux passages, et poisson pris , objectif atteint, la notion « de pêcher juste  » me satisfait. Une observation et analyse, sera de rigueur au niveau du stade de l’imitation (un de mes prochains défi, je vous en reparlerai )…

Ne laisser pas impacter votre moral au regard des eaux marrons, effectivement cela n’est pas engageant, pour les pêcheurs d’eaux claires, les fonds sablonneux inhérents au développement des « Danica » sont à pécher en sèche… à cette époque…

Des poissons pas énormes 25/27…taille moyenne, mais pas maigres, comme vous pouvez le constatez…

Image exceptionnelle, pondaison en directe du cerque droit, une idée de montage que je vais travailler…

Je vous partage mon montage …(fait exceptionnel, mais vu que c’est une fois par an .remarquer l’hameçon …

Sortie Mouche de Mai réussie …

A bientôt .

Philippe Chardonnet 29/05/21

DECOUVRIR LE CANTAL A LA MOUCHE (Alagnon)…


Bonjour,

Un peu tôt pour aborder l’Alagnon, je me rends sur mes spots pour une tentative précoce …Je ne respecte pas l’ordre des choses, j’y vais trop tôt , mais l’envie était trop forte par cette belle journée , un pécheur en sèche au Paschou ;))… Je profite de l’occasion pour rappeler que sur le secteur « Paschou/ Chapelle sur Allagnon, « les réglementions ne permets pas la pêche en marchant dans l’eau…Je laisse le débutant piétiner les frayères et vais plus loin …

Une superbe photo, mais la rivière est haute et teintée, la chaleur est impressionnante, après un passage à une gelée avant hier matin (info de mon ami qui travaille sur la commune), la crue, et une baisse soudaine, qui cale le poisson en fin de soirée .

Je perds deux ombres et une grosse truite qui dévalent dans les vagues aval…impossible de lutter… Je me console en me disant que je pêche juste…mais 15 mètres de fil en aval, impossibilité de se placer correctement pour epuisetage correct … Une idée des vagues …

Un ombre qui se libère dans le courant, un autre, une belle truite estimée 35/38…En fait pas frustrant, vu que je casse pas …J’arrête des que je ramène un poisson, pour une photo,inutile de blesser des poissons …

J’ai mon poisson, pas énorme, mais qui compte après tout ces décrochages, histoire de vous partager une photo.. Une tape digne d’une trente, je vous l’assure….

Il y a une logique intemporelle, un axiome. un postulat de base, lesquels s’avèrent vérifiés…Une méthodologie empirique, déroger à cette logique ne sera pas ou peu productive.. le capital eau emmagasiné m’aura rassuré, provisoirement …Le pétrole auvergnat …

Pour me faire comprendre, un peu tôt pour pécher l’Alagnon …J’ai voulu faire le malin , mais j’ai oublié qu’il y avait l’épisode des MDM…sur la Haute et c’est aprés… C’est ainsi dans l’ordre des rivieres d’Auvergne…

Pour ceux qui ne m’auront pas compris, je serais plus clair pour une interrogation…

A Bientôt .

Philippe Chardonnet 28/05/21

DECOUVERTE DE LA SIOULE POUR PENTECOTE A LA MOUCHE…


Bonjour,

Une destination des plus intéressantes qui nous offre de beaux poissons, c’est sous la pluie que la Sioule nous gratifie de ses plus beaux sujets en ce début de Pentecôte…

Le choix des armes sera judicieuse en fonction du moment référent ..

Le choix des armes …Ne pas sous estimer la sèche qui me rapporte ce beau sujet …

Sous une grosse averse, j’observe les gobages, tout y est entrée, plat de résistance, fromage et dessert…

Il faut observer, se remettre en question , les gobages nombreux ne sont pas signe de réussite assurée, je change mon imitation pour « pécher vrai » ou « juste « coté éthique ..

Les poissons alternent leurs festins, un sedge par là , une olive sous la pluie…une pêche en sèche que je réhabilite, « pêcher comme il se doit  » .Une leçon de chose désuète… au regard des pêcheurs qui arrivent et « tabassent » direct en Nymph…Mais leçon de chose que je partage avec un débutant désemparé …surpris par les gobages …

Menu et plat principal…

Si au passage si vous connaissez le nom de cet individu …

La pluie s’intensifie …

Les farios Auvergnates sortent…et j’en profites…

Averses intensives, je suis content de voire cette eau…

Puis plus rien de rien, je change d’arme et une belle prise…

Et elles arrivent doucement …

A bientôt

Philippe Chardonnet 23/05/21.

OMBRE 2021…OUVERTURE …EN SECHE


Bonjour :

Pour un petit soucis familial, ma journée de pêche d’hier est réduit à néant, je vais visiter ma trés vielle tante , à l’hôpital….Je rentre sur les 18h…Ma petite femme pour me remonter le moral, au regard de journées compliquées m’a préparé une super Gigolette de Lapin au vin blanc …Je me régale , et demain va y faire …

Le réveil sonne à 05h45…J’ ouvre le volet des trombes d’eaux …c’est plié et me recouche …Le réveil resonne à 08h00… ).. J’y vais , c’est clair, une ouverture de l’ombre cela ne se rate pas …

Mon ouverture sera en Sèche , un challenge …

Malgré la pression de pêche, une dizaine de pécheurs, en Nymphe , alors qu’éthiquement la pêche est en surface au regard de l’activité des éclosions de sedges, olive, eccdyo..etc …des poissons qui sont sur sollicités …

Ouverture et objectif atteint..

Des trombes d’eau qui me font plaisir…tant la déficience de notre pétrole Auvergnat est dramatique ..Si il n’entre rien en haut , les 4/5 m3 en aval des barrages s’expliquent.

La pluie redouble d’intensité, mon imitation en CDC est détrempée…

Pas un gros pépère mais un beau sujet.

Une accalmie, un gobage qui ne trompe pas, un passage, deux passages et au troisième, la mouche est gobée, l’ombre dévale plein pot dans le courant, je ne peux rien faire …et décrochage …

Sur le plat, je prends un ombre qui repart vite à l’eau.

La saison démarre .

A Bientôt.

Philippe Chardonnet 17/05/21

RETOUR AUX FONDAMENTAUX ; NOYEE/SECHE …


Bonjour;

Une sortie improvisée, il y a quelque jours, ou je retrouve deux spécialistes pour lesquels les forums, blogs, et même portable pour C. sont une hérésie (et des fois je me demande)…

C. pêche uniquement en sèche et noyée, C’est un personnage haut en en couleur, il frise les 2 mètres, il faut être prudent et relativiser votre 1.78m quand vous traversez la rivière, et surtout vous n’avez pas envie de le contrarier …LOL, j’ai connu C….il y a une 20taines d’année au Lac Servière , époque à laquelle il y avait 4/5 pêcheurs à la mouche, bien sur c’était avant… C. connait toutes les rivières de France, car chaque W.E. il part , et possède un bagage halieutique hors norme …

L’autre c’est mon ami Philibert, un spécialiste de là NAF, je vous en ai déjà parlé …

Revenons aux fondamentaux Noyées …

Je teste une Airflo 11 pieds soie de 3….

Je commets l’erreur de monter un Viva…En faisant jouer la gâchette du moulinet, bel emmêlage…6 fois de suite je refais mon train , je frise la crise de nerf (c’est la première fois que je teste une longueur au delà de mes10 pieds d’usage).. Le grand arrive et je le sollicite,  » la canne va bien, par contre le pêcheur ;))… »Je sollicite C…pour un test, et gentiment il me donne une leçon, (Leçon de vielle main)…Ce qui se révèle en terme de partage de savoir « richissime et empirique « …

Je travaille…ma technique et quelques gobages …commencent à me faire lorgner ma Marryatt caler sur un rocher, 50 m au dessus …Philibert…me fait des signes pour me signifier des gobages…

Je laisse mes exercices …et changement de programme …

Un spot sympa ….

Des petits poissons 28/30 ….C. heureux me confirme une prise à 45…Philibert 40 en Nymphe mais me confirme que la pêche est en sèche….ce dont je ne doute pas …

A Bientôt…

Philippe Chardonnet12/05/21

UNE JOURNEE OU IL FALLAIT ETRE SUR LA SIOULE…


Bonjour;

Il pleut des trombes d’eau quand je pars, je me demande si je n’aurais pas du rester à la maison au lieu de faire des klms …on verra bien…

Paradoxalement au hasard d’un micro climat, j’arrive sur le spot ou des ronds me donne le sourire…J’attaque, poissons classiques mais un peu au dessus de la taille standard 25/32…De bon augure…Puis plus rien de chez plus rien, je m’apprête à rentrer …mais je pense à ces mois de « non pêche », inhérent au covid …je continue …et j’aperçois un gobage, digne du Gerris (au passage un petit bonjour à Laetitia) et là je refais ma pointe…et je ne me pose pas de question …Premier poser et prise, la truite file, je vois le « running line  » partir plein pot en amont, il n’y a rien à faire, la Marryat travaille, le frein, travaille, l’hameçon est bon, mais la truite se décroche …

Un peu déçu, c’est le jeu, je ne pouvais rien faire…

J’oublie, toujours oublier un poisson perdu, et passer à autre chose, de l’adaptation mentale…

J’aperçois un autre gobage, poisson posté et opportuniste, reconfection de la pointe et avant pointe, le raccord au niveau du micro anneau est « limite », je refais, une 15mn à tout préparer …Et je présente cette imitation qui me réussit, la dérive est pas mal, la longueur du BDL permet de corriger et d’éviter le dragage…Montée et ferrage avec un léger retard, pour éviter « un raté »…et là je met à l’épuisette un superbe sujet …

…que je vous laisse apprécier…

Des fois tout est comme dans la théorie…

Et quand cela veut sourire…

…Vraiment sourire…

No Comment…

Vous l’aurez compris, une belle journée et un peu surpris par la qualité des prises, en sèche, peu être que la NAF est devenu trop systématique ..

A bientôt …

Philippe Chardonnet 10/05/21

DECOUVERTE DE LA BASSE SIOULE …


Bonsoir,

Un partage de retour sur B.S. (Basse Sioule ) facile puis chaleur et plus rien à en tirer , d’autant plus que le kayaks arrivent et je vous confirme que l’impact est radical…Si cela ne nuit pas sur des zones sur des sections ombres…sur un passage sur des grosses veines …Mais la , calage direct…cela racle , pagayage qui tapent ….ou est l’encadrement ….A 17h30 ..je me pose des questions sur le respect des préconisations sanitaires ( un contrôle serait de bon ton et au passage la chartre me semble usurpée ) …respectées par tous les pêcheurs, qui « rougnent  » légitimement pour un coup du soir certain …. Je me suis fait contrôler avec un gout amer … dans les clous bien sur… à 18H10…. (bien sur je me tais , la gendarmerie ne peut être de partout )..

Revenons sur ce célèbre secteur , inutile demain de vous « jeter » dessus , la horde de kayak, qui s’investissent énormément pour la rivière, question de partage 15 kayaks, 2 bonjours, (sympa) …demain sera pire ….

Bien sur le site, vous le connaissez … les ruines du vieux château…

Je me fends de rire en osant imaginer le potentiel halieutique de l’époque révolu, le saumon était roi et saturait l’alimentation….

Quand j’arrive sur le spot aucune activité, je me prépare casse croute…et début d’éclosion …Je monte une imitation d’émergente de sedge …bon bon suite à vos demandes je vous partage un modèle simplissime, au passage…remarquez la forme de l’hameçon, qui accentue le stade émergeant …faisant et cuivre light en attente thorax dubbing olive, rabattre le faisan sur l’abdomen, cerlage avec le cuivre …bloquez…un petit thorax en ODL…et aile en plume de flanc de canne…La forme de l’hameçon est primordiale ;)).

Résultat immédiat en début d’éclosion…

L’éclosion est avérée je passe sur un modèle standard …

Une petite heure sympa …

Le ciel devient bleu, la chaleur arrive, une petite retenue du barrage, c’est plié… sans kayak peu être que …

A bientôt..

Philippe Chardonnet 08/07/21

EXCEPTIONNEL! JE ME RETROUVE 35 ANS EN ARRIERE …EN SECHE !!!


Bonsoir ,

Tout est dans le titre , je profites de l’extension en terme de klms, et j’aborde un spot inconnu…dont j’avais eu quelques excellents retours depuis 2/3 jours, mon dernier jour de congés fera l’objet d’une sortie, sans pressions, sauf celles que j’ai dégustées….

Ce matin, je ramasses ma monnaie, pour le péage , Mme, une supère Mme, me donne les piécettes , vous savez , celles de 2 euros, qui vont bien …La carte bancaire, pour prise humidité, des fois vous joue des tours ..

Je vous fais 2/3 photos du site et spot, mais vu la quantité de gobages …j’en profite ..

Des truites entre 30 et 40…sont dehors et gobent. c’est la St Philippe , je me dis, un cadeau…

Les petits sedges « cannel « émergent de toute part, et pris un par un, du jamais vu depuis des décennies,

Je grattes dans ma vielles boite Weatley…celle de l’époque ou je fumais et passais un paquet de Ka,,,,en attendant un hypothétique gobage, un subsege…traine dans un coin ….c’est la couleur canel dont j’ai besoin aujourd’hui, les poissons sont sélectifs ….

Mon imitation fait le job….

Des centaines de sedges sont en train d’éclore ….

Et les truites gobent à tout va, taille médiane 32/33, une prise à 28 et une à 40 …Mon subsedge se fait dépenailler …

Grasse, Dodue, Vorace….Les poissons comme on les aiment …

Une dernière photo et je profite de l’intensité de cette splendide éclosion, ou loin d’être un champion, les acteurs présents même débutants sur cette rivière, encouragés par les plus expérimentés, un partage de mouche ….

Et chacun rentrera dépité par le coup du soir prometteur interrompu pour rentrer dans le timing dictatorial …pour la dizaine de pêcheurs qui je puis vous l’assurer ont respectés les préconisations sanitaires….

A bientôt …

Philippe Chardonnet 03/05/21

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :